Un couple de Français retenu à New Delhi par la justice indienne

IMBROGLIO Yves Poittevin était en possession d'une balle de revolver factice et inutilisable...

D'après AFP

— 

Un couple de Français est retenu en Inde depuis la mi-août après avoir été arrêté à New Delhi en possession d'une balle de revolver "inutilisable" et factice, ont-ils déclaré vendredi à l'AFP.
Un couple de Français est retenu en Inde depuis la mi-août après avoir été arrêté à New Delhi en possession d'une balle de revolver "inutilisable" et factice, ont-ils déclaré vendredi à l'AFP. — Tauseef Mustafa AFP

Un couple de Français est retenu en Inde depuis la mi-août après avoir été arrêté à New Delhi en possession d'une balle de revolver «inutilisable» et factice. «On est sur une autre planète dans ce pays. C'est une situation complètement ubuesque. Personne n'y comprend rien», s'insurge Yves Poittevin, un chirurgien-dentiste parisien de 57 ans bloqué à ses frais avec sa compagne Caroline Heritier, 30 ans, depuis le 1er septembre à l'hôtel Imperial de New Delhi, le plus grand palace de la capitale indienne. «C'est vraiment une injustice, la punition est très sévère. Je n'ai pas de casier judiciaire, rien à me reprocher», proteste-t-il.

Le couple était arrivé en Inde le 10 août pour trois semaines de vacances prévues pour visiter les palais de l'Etat touristique du Rajasthan. Le 13 août, il se présente à l'aéroport de New Delhi pour prendre un vol à destination de Jaipur, la capitale de cet Etat. Mais les services de sécurité détectent une balle de revolver dans le portefeuille d'Yves Poittevin. «Un policier vient alors me dire que j'ai commis une infraction. Il se rend bien compte qu'il s'agit d'une fausse balle mais il me dit que je n'ai pas le droit d'avoir ça sur moi», raconte-t-il.

Amateur d'armes anciennes

Le Français est un amateur d'armes anciennes, inscrit dans un club de tir de la police et s'était «fabriqué cette balle factice, montée à l'envers et sans poudre et s'en sert comme une sorte de jauge» lorsqu'il achète des munitions, explique Mlle Heritier.

Après quelques heures au commissariat de l'aéroport, ce médecin français est formellement placé en état d'arrestation, doit remettre son passeport, avant d'être envoyé à la prison centrale de New Delhi. Il en ressort le 18 août sous caution judiciaire de 50.000 roupies (900 euros). Mlle Heritier doit aussi remettre son passeport aux autorités indiennes. Le couple a alors interdiction de quitter le territoire indien.

Conformément à la procédure pénale indienne, la police a formellement déposé plainte en août contre Yves Poittevin pour violation de sa législation sur les armes. Tout dépend maintenant du procureur qui peut confirmer les accusations ou «abandonner l'affaire», a expliqué à l'AFP une source policière de l'aéroport de New Delhi où M. Poittevin avait été interpellé.

Balle «inutilisable» et «factice»

Le Français n'est pourtant toujours pas formellement inculpé et l'expertise balistique rendue le 15 octobre a conclu que la balle était «inutilisable» et factice. «L'ambassadeur de France a vu les chefs de cabinet du Premier ministre, des ministres des Affaires étrangères et de l'Intérieur, mais ils lui ont répondu que la justice suivait son cours».

L'ambassade de France s'est refusée à tout commentaire et les autorités indiennes n'étaient pas disponibles dans l'immédiat.