Inondations au Mexique : l'état d'urgence étendu au Chiapas

INTEMPERIES 300.000 personnes sont bloquées dans leurs habitations...

— 

Des habitants de la ville mexicaine de Villahermos sont évacués après des inondations le 1er novembre
Des habitants de la ville mexicaine de Villahermos sont évacués après des inondations le 1er novembre — Reuters
Plus d'un million de personnes ont été affectées par les inondations dans le sud du Mexique, particulièrement dans l'Etat du Tabasco, où 80% des terres se trouvaient sous les eaux, tandis que les cours d'eau continuaient à monter.

Le centre de la capitale de l'Etat de Tabasco, Villahermosa, dans le sud du Mexique, a été évacué dans la nuit de jeudi à vendredi par l'armée, après la rupture de digues.
   
Le président mexicain Felipe Calderon, devant une situation «extraordinairement grave», a lancé un appel à la solidarité nationale dans un mesage à la nation. L'Etat du Tabasco a été «dévasté», selon son gouverneur Andres Granier. Jeudi soir, cependant, un seul décès était signalé.
   
Villahermosa, ville de 750.000 habitants, s'est retrouvée en partie paralysée et des habitants fuyaient les eaux qui ont envahi le centre historique, selon les médias mexicains. Les patients et le personnel du principal hôpital de la ville ont été aussi transférés hors de la capitale régionale. Certains malades ont été transportés par voie aérienne vers des cliniques d'Etats voisins.

30.000 personnes dans des abris
   
Parmi le million de sinistrés de l'Etat, environ 30.000 ont été recueillis dans des abris aménagés par les administrations de l'Etat, tandis que 300.000 autres se trouvaient encore bloqués par les eaux dans leurs habitations dans plusieurs localités, dans l'attente d'hélicoptères et canots de sauvetage de l'armée.
   
«Sur les 2,1 millions d'habitants de l'Etat, plus de la moitié est affectée par ce problème gravissime, jamais connu dans l'histoire du Tabasco», a souligné jeudi soir le gouverneur Andres Granier. «Le niveau des cours d'eau continue d'augmenter et le barrage de Penitas, dans l'Etat voisin du Chiapas, déverse toujours un peu plus de 2.OOO mètres cubes d'eau à la seconde», a affirmé de son côté un responsable du gouvernement du Tabasco, Juan Molina, sur à la radio Formato 21.
   
Les prévisions météorologiques n'annoncent pas de répit, au moins jusqu'au week-end. Dans l'Etat voisin du Chiapas, les autorités locales ont déclaré l'état d'urgence dans 22 communes.