Noël: la tempête la plus meurtrière de l'année

CLIMAT Le dernier bilan fait état de 118 morts...

avec AFP

— 

La tempête tropicale Noël, qui a fait plus de 100 morts lors de son passage au dessus de Saint Domingue et de Haïti, a été reclassée jeudi soir en ouragan de catégorie 1, la moins élevée sur l'échelle de Saffir-Simpson qui a compte 5, par le Centre national des ouragans (NHC) basé à Miami (Floride, sud-est).
La tempête tropicale Noël, qui a fait plus de 100 morts lors de son passage au dessus de Saint Domingue et de Haïti, a été reclassée jeudi soir en ouragan de catégorie 1, la moins élevée sur l'échelle de Saffir-Simpson qui a compte 5, par le Centre national des ouragans (NHC) basé à Miami (Floride, sud-est). — Thony Belizaire AFP

Le dernier bilan de la tempête tropicale Noël, qui s'est  transformé en ouragan de catégorie 1, fait état de 118 morts lors de son passage au dessus de Saint Domingue et de Haïti. L'ouragan a grossi mais n'a pas pris de vitesse, ce vendredi, alors qu'il se dirige vers le sud-est des Etats-Unis

Plus de 100 morts

Avec des vents de 130km/h vendredi matin, l'oeil de Noël se trouvait à 750km au sud de Cape Hatteras, en Caroline du Sud, selon le Centre national des ouragans de Miami.

En République dominicaine, le bilan s'élevait à 73 morts, alors que les services de secours de l'île tentaient de parvenir par bateau et hélicoptère jusqu'aux milliers d'habitants isolés depuis trois jours, par les inondations et les coulées de boue provoquées par les pluies.

Haïti a été également fortement touchée avec 43 morts, la plupart dans la capitale Port-au-Prince.

24.000 personnes évacuées à Cuba

De fortes pluies se sont également abattues sur Cuba et les Bahamas. A Cuba, quelque 24.000 personnes ont été évacuées, selon la radio et la télévision publiques. Environ 2.000 maisons ont été détruites, mais aucun décès n'a été signalé.

La tempête la plus meurtrière de l'année

Plus de trois jours de fortes pluies ont causé environ 30 millions de dollars (21 millions d'euros) de dégâts dans les plantations de riz, de banane et de cacao de l'île, a indiqué le ministre de l'Economie Juan Temistocles Montas. Au moins 72.000 personnes ont également fui leur maison, selon Luis Antonio Luna, chef de la Commission des urgences du pays.

Noël est la dépression la plus mortelle dans cette région des Caraïbes depuis le passage de Jeanne qui avait fait environ 3.000 morts en Haïti en 2004.