Inde: Un ancien ministre du Droit des femmes accusé de viol

FAITS DIVERS Sandeep Kumar avait été limogé mercredi à cause d'une supposée «sex-tape»...

Marion Pignot
— 
Des étudiants lors d'une manifestation contre le viol, à Hyderabad, en Inde, le 13 septembre 2013
Des étudiants lors d'une manifestation contre le viol, à Hyderabad, en Inde, le 13 septembre 2013 — Noah Seelam AFP

Sandeep Kumar, l’ancien ministre chargé du Droit des femmes et des enfants dans le gouvernement de New Delhi (mouvement Aam Admi (AAP)), a été arrêté ce samedi à la suite d’une plainte pour viol, a annoncé un enquêteur dimanche.

Sandeep Kumar avait été, mercredi, démis de ses fonctions, alors qu’une vidéo de neuf minutes, qui le montrait en train d’embrasser deux femmes, s’était retrouvée entre les mains de la télévision locale et du chef de l’exécutif de New Delhi, Arvind Kejriwal.

La plaignante accuse l’ancien ministre d’avoir mis des sédatifs dans son verre

Et c’est justement l’une des femmes qu’on voit dans la vidéo qui aurait déposé plainte. « Elle accuse Kumar de l’avoir violée. L’enquête ne fait que commencer », a déclaré ainsi Vikramjit Singh, commissaire adjoint de la police de New Delhi.

La plaignante, une femme mariée qui ne peut être identifiée pour des raisons légales, accuse l’ancien ministre d’avoir mis des sédatifs dans son verre avant de l’agresser sexuellement. Les faits se seraient produits l’année dernière au domicile de Sandeep Kumar. La plaignante affirme que le ministre lui avait promis entre autres un emploi.

Sandeep Kumar affirme que la vidéo a été montée de toutes pièces

La seconde femme qui figure dans la vidéo n’a pas encore été identifiée, a ajouté le porte-parole, déclarant que la police cherchait à recueillir son témoignage.

Sandeep Kumar, marié et père d’un enfant, a démenti toute inconduite et a affirmé que la vidéo a été montée de toutes pièces pour ternir son image politique.

>> A lire aussi : Inde: le diplomate saoudien accusé d'avoir violé ses domestiques a quitté le pays