Algérie: Le raï bientôt au patrimoine mondial de l'Unesco ?

MUSIQUE La candidature du chant traditionnel algérien à la liste représentative du patrimoine de l'humanité a été déposée en mars dernier...

20 Minutes avec agence

— 

Le chanteur Khaled lors d'un concert à Rabat (Maroc), en mai 2012.
Le chanteur Khaled lors d'un concert à Rabat (Maroc), en mai 2012. — FADEL SENNA / AFP

Le raï sera-t-il bientôt inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco ? Le centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH) algérien a annoncé lundi avoir déposé, en mars dernier, un dossier de candidature en ce sens.

En effet, à l’instar, par exemple, des polyphonies corses ou du tango, des traditions estimées en danger de disparition peuvent être inscrites au patrimoine immatériel mondial par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture.

Six éléments algériens déjà inscrits

Slimane Hachi, le directeur du CNRPAH, espère ainsi voir le chant populaire algérien rejoindre au sein de la liste représentative du patrimoine de l’humanité six éléments issus du pays.

Y figurent déjà notamment le costume nuptial féminin de Tlemcen, le pèlerinage du Rakb de Sidi Cheikh, l’Imzad ou la fête de la Sbeiba à Djanet (2014), note le Huffington Post. En même temps que la candidature du chant algérien, le responsable a présenté à l’Unesco celles de « la distillation des roses et des fleurs » et du métier de « mesureur d’eau ».