VIDEO. Syrie: L’incroyable clip de promotion du tourisme dans le pays en guerre

POLEMIQUE La campagne lancée par le ministère syrien du Tourisme divise…

20 Minutes avec agence

— 

Le ministère syrien du Tourisme fait polémique après la diffusion d'un clip vantant les attraits du pays pourtant ravagé par la guerre.
Le ministère syrien du Tourisme fait polémique après la diffusion d'un clip vantant les attraits du pays pourtant ravagé par la guerre. — Capture d'écran / YouTube

Le ministère syrien du Tourisme a mis en ligne mardi sur YouTube un incroyable vidéo qui met en avant l’attrait touristique du pays pourtant ravagé par la guerre. Tous les voyages organisés ont été suspendus en 2011 et la France, comme d’autres pays occidentaux, a recommandé à ses ressortissants de quitter la Syrie au plus vite.

Or, le clip propose des images aériennes montrant une plage ensoleillée où, sur le sable comme dans l’eau, se prélassent de nombreux vacanciers. C’est dans la station balnéaire de Tartous qu’a été tournée la vidéo.

Jet-ski, transats et parasols…

Outre les atouts naturels du site, notamment sa mer d’un magnifique bleu turquoise, les images mettent en avant les activités et équipements dont pourraient profiter les touristes choisissant la Syrie comme destination. Ainsi, les ballades en jet-ski, les transats surplombés d’un parasol et les grands espaces verts sont mis en avant dans la vidéo qui, ce jeudi, avait été visionnée plus de 108.000 fois.

La campagne, baptisée « Syria Always Beautiful » (La Syrie toujours belle) ne fait pas l’unanimité dans le pays où en cinq ans, les attaques et combats entre les djihadistes, le régime syrien et la coalition extérieure ont provoqué la mort de 300.000 personnes et le déplacement de la moitié de la population.

>> A lire aussi : Pèlerins français en Syrie: «Notre visite apporte un soutien moral aux habitants»

Coupable d’un honteux manque de réalisme pour les uns, défenseur d’une image positive du pays pour les autres, le ministère du Tourisme syrien compte pourtant bien poursuivre son effort de séduction des visiteurs étrangers qui, comme l’affirme l’institution, sont 30 % plus nombreux à être entrés en Syrie en juillet dernier qu’en juillet 2015.