Donald Trump «no bienvenido» au Mexique

MONDE La rencontre prévue entre le président Nieto et le candidat républicain est largement critiquée dans le monde hispanique...

P.B.
— 
Une piñata à l'effigie de Donald Trump, sur un marché mexicain.
Une piñata à l'effigie de Donald Trump, sur un marché mexicain. — G.Bull/AP/SIPA

C’est un coup de poker politique. Le président mexicain, Enrique Peña Nieto, a décidé d’inviter Donald Trump (et aussi Hillary Clinton plus tard) pour une rencontre à huis clos, ce mercredi. Et la venue du candidat républicain, qui avait lancé sa campagne en réduisant les immigrés mexicains à « des violeurs, des criminels » et des trafiquants de drogue, provoque la colère des locaux.

L’ancien président Vicente Fox mène la charge. Sur CNN, il a dénoncé mardi soir la visite « d’un ennemi des latinos » qui « vient tenter de se relancer dans les sondages en faisant croire qu’il arrive la main tendue ». Il a enchaîné sur Twitter, mercredi : « Trump a offensé tout le monde, se nourrit de la peur et de la colère des citoyens américains. C’est du théâtre, ouvrez les yeux ! » Et : « Donald Trump, je vous ai invité au Mexique pour vous excuser devant tous les Mexicains, arrêtez de mentir. Le Mexique n’est pas votre jouet, faites preuve de respect ».



« Une erreur historique »

Sur Twitter, l’historien Enrique Krauze exige aussi des excuses et dénonce « une erreur historique » du président Nieto. « Il faut confronter les tyrans, pas leur tendre la main. »



Plus largement, de nombreux Mexicains expliquent à Trump qu’il est « no bienvenido ». Une manifestation était prévue en fin de matinée sur la place de l’indépendance, à Mexico City. La rencontre entre les deux hommes politiques, elle, ne sera pas suivie d’une conférence de presse mais de la simple publication de communiqués. Sans doute histoire d’éviter un éventuel dérapage en direct.