Nouvelle-Zélande: Plus de 500 vaches disparaissent mystérieusement, une enquête est ouverte

VOL Le président de la fédération des fermes laitières estime que les bêtes «ont été probablement abattues, la viande étant ensuite écoulée illégalement»...

20 Minutes avec agence

— 

Un troupeau de vaches, le 11 août 2013, à Cambridge dans la région du Waikato, en Nouvelle-Zélande
Un troupeau de vaches, le 11 août 2013, à Cambridge dans la région du Waikato, en Nouvelle-Zélande — William West AFP

Quelque 500 vaches ont mystérieusement disparu de leur enclos, le 25 août dernier, dans la région de Canterbury, en Nouvelle-Zélande. L’affaire fait grand bruit au pays du mouton, alors que les 500 bêtes restent depuis introuvables.

Une nette diminution de la production de lait

Les médias se sont emparés du mystère dès que Pennie Ormsby-Saunders, « fermière désemparée » dixit le site Mashable, a expliqué sur son compte Facebook avoir perdu la trace de 500 têtes, de plus de 500 kilos chacune.

Penni Ormsby-Saunders, qui possède 1.300 vaches, a assuré aux médias néo-zélandais s’être rendu compte de la disparition de ses laitières après « avoir constaté une diminution de sa production de lait ».

La tête vaut jusqu’à environ 1 300 euros

La police de Canterbury a été saisie de l’affaire et a ouvert une enquête. Reste que le vol de vaches semble être une pratique courante dans cette région de Nouvelle-Zélande, où la tête vaut jusqu’à environ 1 300 euros. « Je pense que ces vaches ont été le plus probablement abattues, la viande étant ensuite écoulée illégalement », a, pour sa part, commenté Andrew Hoggard, président de la fédération des fermes laitières de la Nouvelle-Zélande, cité par The Guardian.

« Je n’ai jamais entendu une histoire aussi énorme que la mienne. Les gens embarquent généralement qu’un camion plein », a assuré la propriétaire des vaches auThe New Zeland Herald, estimant le préjudice à environ 650.000 euros. Cette fois-ci le camion devait être très gros.