L'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche pourrait provoquer une récession mondiale

ETUDE Pour les chercheurs, une victoire du républicain réserverait des jours sombres pour l’économie…

C. A. avec AFP
— 
Donald Trump en meeting à Charlotte (Etats-Unis), le 18 août 2016.
Donald Trump en meeting à Charlotte (Etats-Unis), le 18 août 2016. — Gerald Herbert/AP/SIPA

Donald Trump pourrait affoler les marchés. C’est ce qu’affirment des experts de Citigroup, estimant que si l’homme d’affaires Donald Trump était élu à la Maison Blanche en novembre, l’économie mondiale pourrait tomber en récession.

Dans cet avis publié jeudi, les chercheurs, menés par l’économiste en chef Willem Buiter, estiment que l’élection présidentielle est une source majeure d’incertitude pour l’économie mondiale.

« Notre hypothèse de base est une victoire d’Hillary Clinton et principalement une continuité dans les politiques » économiques, dit la note soulignant qu’avec l’élection de la candidate démocrate on assisterait à une expansion budgétaire.

Des jours sombres à venir pour l’économie

Mais la victoire du promoteur immobilier new-yorkais en revanche réserverait des jours plus sombres pour l’économie, promettent ces experts.

Vu l’amplification des incertitudes et le durcissement des conditions de financement, « une victoire de Trump pourrait abaisser la croissance du Produit intérieur brut (PIB) mondial de 0,7 à 0,8 » point de pourcentage, disent les économistes du groupe bancaire.

Cela entraînerait l’évolution du PIB dans le territoire de la récession, selon ces experts qui définissent celle-ci comme une croissance de 2 % ou moins sur le globe.

Selon un nouveau sondage publié jeudi par l’institut de l’université Quinnipiac, le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump est crédité de 41 % des intentions de votes des Américains contre 51 % pour la démocrate Hillary Clinton.