Le sud de la Thaïlande touché par un attentat, un mort et plus de 30 blessés

REBELLION Pattani est l'une des trois provinces où est active une rébellion musulmane locale...

20 Minutes avec AFP

— 

Une équipe de déminage sur les lieux de l'attentat perpétré dans la province de Pattani
Une équipe de déminage sur les lieux de l'attentat perpétré dans la province de Pattani — TUWAEDANIYA MERINGING / AFP

Un attentat à la voiture piégée a eu lieu dans l’extrême sud de la Thaïlande, en proie à une rébellion indépendantiste. Une personne a perdu la vie, tandis que 30 autres ont été blessées mardi soir, a annoncé la police mercredi, près de deux semaines après des attentats dans des stations balnéaires.

« Pour l’heure, le bilan est d’un mort et de plus de 30 blessés », a annoncé à l’AFP Thanongsak Wangsupa, responsable de la police locale.

Un hôtel visé

La personne tuée est une civile thaïlandaise de 34 ans qui se trouvait à proximité de l’hôtel Southern View, visé par l’attaque survenue dans la province de Pattani. Selon la police, l’établissement a été fortement endommagé par la déflagration.

>> A lire aussi : La police désavoue l'armée et disculpe 15 suspects après des explosions dans des stations balnéaires

D’après les hôpitaux, aucun étranger ne figure parmi les personnes blessées. La province de Pattani, une des trois où est active une rébellion musulmane locale, n’est pas touristique et n’attire que très peu d’étrangers.

Les attaques à la bombe sont fréquentes dans l’extrême sud de la Thaïlande. Elles sont habituellement non revendiquées mais attribuées à la rébellion musulmane indépendantiste. Les attentats à la voiture piégée sont moins fréquents.

Cet attentat est le plus important depuis ceux des 11 et 12 août dans des stations balnéaires, qui avaient fait quatre morts et des dizaines de blessés, dont des étrangers.