EN DIRECT. Séisme en Italie: Au moins 120 morts, les recherches continuent

LIVE Suivez la situation en Italie après un important séisme, dans la nuit de mardi à mercredi, qui a touché le centre du pays...

M.C. ; C.B.; A.-L.B.

— 

Des bâtiments écroulés à Amatrice, village italien touché par un séisme, le 24 août 2016.
Des bâtiments écroulés à Amatrice, village italien touché par un séisme, le 24 août 2016. — Massimo Percossi/AP/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Un séisme de magnitude 6,2 a secoué une zone montagneuse du centre de la péninsule italienne, à 150 kilomètres au nord-est de Rome, dans la nuit de mardi à mercredi, vers 3 h 30.
  • Le bilan des victimes est encore incertain, avec au moins 120 morts selon la protection civile. Les recherches continuent.
  • De lourds dégâts matériels ont été enregistrés, avec des destructions très importantes dans les villages d’Amatrice et Accumoli (Latium), Pescara del Tronto, Arquata del Tronto (Les Marches).

A LIRE AUSSI

>> A lire aussi : «On peut faire de la prévention, pas de la prévision»

>> A lire aussi : La France n’est pas épargnée par ce risque

>> A lire aussi : Un puissant séisme de magnitude 6,2 frappe l'Italie

 

Ce live est désormais terminé, merci de l'avoir suivi.

20h05: Près de 1.500 personnes sans-abri

Dans la région des Marches, durement touchée par le tremblement de terre, près de 1.500 personnes sont sans-abri. Elles devraient passer la nuit prochaine sous des tentes.

19h20: Un nouveau bilan fait état de 120 morts

Le puissant séisme qui a frappé tôt ce mercredi le centre de l’Italie a fait au moins 120 morts et de nombreux disparus, a indiqué le chef du gouvernement italien lors d’une conférence de presse. «Il y a au moins 120 vies détruites et ce n’est pas un bilan définitif», a déclaré Matteo Renzi à Rieti, non loin de la zone du séisme où il s’était rendu brièvement avant cette conférence de presse. Le président du Conseil italien a également fait état de quelque 368 blessés.

18h50: Près de 700 pompiers mobilisés avec des équipes cynophiles

Selon le quotidien italien La Stampa, près de 700 pompiers originaires de toute l’Italie sont arrivés sur les lieux du drame pour tenter de retrouver des victimes encore saines et sauves. Des équipes cynophiles sont également sur place, ainsi que de lourds engins de terrassement.

18h10: Pouvait-on éviter un nouveau drame ?

Antoine Schlupp, sismologue au Bureau central sismologique français, répond à cette question dans cet article.

 

17h57. «Je suis miraculé»

A Illica, un  hameau qui dépend d'Accumoli, le temps est comme suspendu depuis 03H36, heure du tremblement de terre qui a frappé mercredi le centre de l'Italie. Certains ont eu de la chance. «Je suis un miraculé. Je suis rentré hier soir de Rome et me voilà ici, vivant par miracle», raconte Claudio à l'AFP, le tee-shirt taché de sang, un gros sparadrap lui barrant le front.

17h50:  «Ma soeur et son mari sont sous les décombres»

«Ma soeur et son mari sont sous les décombres, nous attendons les secouristes mais ils n'arrivent pas jusqu'à eux», a confié à l'AFP Guido Bordo, 69 ans, qui a trouvé refuge près d'Accumoli. «Ils ne donnent aucun signe de vie, on n'entend que leurs chats», a-t-il ajouté, prostré sur un banc, aux côtés de son frère. Une famille entière, deux adultes et deux enfants, ont été retrouvés morts dans ce village partiellement détruit.

17h20: Artistes, sportifs expriment leur douleur après le séisme

Sur Twitter ou Facebook, le monde italien du spectacle comme du sport exprime ses condoléances, des encouragements, des remerciements pour les secours. Parmi eux, la chauteuse Laura Pausini...

...le chanteur Emis Killa ...

 

l'entraîneur de foot Roberto Mancini ... 

ou le joueur de tennis Fabio Fognini... 

... l'ancien international de football Fabio Cannavaro...

...la mannequin Elisabetta Canalis.. 

 

17h02: Un numéro d'urgence pour appeler la Protection civile en Italie

Le palais Chigi, siège de la présidence du Conseil des ministres italien, délivre sur Twitter un numéro pour ceux, qui, de l'étranger, veulent contacter la Protection civile qui gère les secours après le séisme. 

Le numéro, depuis la France, est 00 39 06 82888850 

 

16h55: Le commissaire européen à l'aide humanitaire et la gestion des crises annonce la pleine solidarité de l'UE avec l'Italie

Christos Stylianides, commissaire européen à l'aide humanitaire et la gestion des crises, a publié un communiqué de presse où il exprime ses sincères condoléances et sa sympathie aux familles et aux amis des victimes. Il rappelle la pleine solidarité de l’Union européenne avec l’Italie et annonce que l’UE est prête à aider le pays. L’Italie a pour le moment seulement demandé à l’UE des cartes satellites d’évaluation des zones touchées.

 

16h40: VIDEO. Les secours s'activent toujours les gravats

Les secours sont sur toujours le pont pour retrouver des victimes du séisme. Un homme et une fillette ont notamment été sortis vivants des décombres à Amatrice ce mercredi. Le travail des secours est titanesque, quand des tonnes de gravats doivent être déblayés. 

 

16h35: Photo avant/après le séisme dans les villages touchés

Plusieurs montages photo avant/après le séisme ont été publié par un internaute sur Twitter. 

 

16h25: Des appels aux dons sur les réseaux sociaux

Les appels aux dons se multiplient sur les réseaux sociaux après le séisme.

Le numéro lancé par la Protection civile, (+0039) 45500

...la Croix Rouge..

ou encore la Fondation La Stampa-Specchio dei Tempi appellent aux dons pour les sinistrés du tremblement de terre.

16h00 : Au moins 73 décès, selon un bilan provisoire de la protection civile italienne

Des dizaines de bâtiments ont été détruits et de nombreuses personnes y sont encore prises au piège, selon la protection civile. Elle rappelle l’aide précieuse des équipes cynophiles aujourd’hui et dans les prochains jours pour retrouver des victimes.

15h55: La société de ferry Tirrenial fait un geste pour les résidents des communes touchées par le séisme

Sur Twitter, cette société (qui assure des liaisons en bateau avec la Sicile et la Sardaigne notamment) annonce qu'elle n'appliquera pas d'amende pour les annulations ou les changements de billets des personnes vivant dans les communes touchées par le séisme. La société a par ailleurs été remerciée par la Croix Rouge après un don en direction des sinistrés. 

 

15h48: Les numéros pour les Français en Italie

L’Ambassade de France en Italie et les Consulats Généraux (Milan, Naples) restent joignables, en dehors des horaires d’ouverture et uniquement en cas d’extrême urgence, aux numéros de téléphone suivants :

- Ambassade de France à Rome : (0039) 335 715 94 56
- Consulat général de France à Milan : (0039) 02.65.59.14.66

- Consulat général de Naples  : joindre l’ambassade de France à Rome au numéro ci-dessus.

 

15h20 : Des routes endommagées dans le centre de l’Italie

La société gérant les routes et les autoroutes nationales, l'Anas, rapporte plusieurs dégâts sur des chaussées du centre de l’Italie, causés par le séisme.

La nationale S685 «delle Tre Valli Umbre» entre les provinces de Peruge et Ascoli Piceno est fermée sur la portion Norcia (PG) vers Arquata de Tronto (AP) et entre Serravalle et Borgo Cerreto (PG). Dans la province de Rieti, sur la nationale S4 «Via Salaria», seuls les véhicules légers sont autorisés, mais la société conseille de ne pas prendre cet axe pour laisser passer les services de secours se dirigeant vers Amatrice.

14h36: La Croix Rouge italienne conseille d'enlever le mot de passe des réseaux wi-fi

Sur Twitter, la Croix Rouge italienne donne plusieurs conseils aux personnes vivant dans les zones touchées par le séisme. Elle conseille notamment de supprimer le mot de passe des réseaux wi-fi pour faciliter le travail des secours. 

 

14h23: Au moins 63 victimes selon les médias italiens

La chaîne nationale de télévision Rai évoque au moins 63 victimes, rappelant par ailleurs qu'il n'y a pas de bilan officiel.

14h11 : VIDEO. «La moitié d'Amatrice est détruite» dit son maire

Sergio Perozzi, maire d’Amatrice, a expliqué par téléphone à Rai News 24 qu’il n’y a plus d’électricité dans le village dont la moitié des constructions est à terre. Il a expliqué que le village reste isolé, que les routes sont encombrées de débris et qu’un pont à proximité menace de s’écrouler. Les villageois qui n’ont pas été blessés aident à déblayer et chercher les victimes, quand les autres ont été envoyés vers les hôpitaux. 

 

13h45: « Nos pensées vont à toutes les victimes et à leurs familles », déclare en italien Manuel Valls

« La France est solidaire de l’Italie touchée par un violent séisme », a pour sa part déclaré sur Twitter le Premier ministre Manuel Valls qui ajoute, en italien, que « nos pensées vont à toutes les victimes et à leurs familles ».

 

13h35: 3h30 du matin, une « heure maudite »

Pour beaucoup d’Italiens, 3h30 du matin est devenue une « heure maudite ». Le séisme qui a secoué l’Italie s’est produit dans la nuit de mardi à mercredi à 3h36. A l’Aquila en 2009, où près de 300 personnes étaient mortes, la terre avait tremblé à 3h32 précisément. Une coïncidence que la version italienne du Huffington Post n’a pas manqué de relever.

 

13h25: Jean-Marc Ayrault « solidaire » avec le peuple italien

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a exprimé « sa solidarité envers avec les autorités et le peuple italiens. Nous nous tenons aux côtés de l’Italie dans cette épreuve », a-t-il déclaré dans un communiqué. « Notre ambassade est mobilisée pour apporter à nos compatriotes en Italie tout l’appui qui pourrait s’avérer nécessaire. Elle est à la disposition des autorités italiennes pour tout besoin qu’elles exprimeraient », a ajouté le quai d’Orsay.

 

13h15: Le président de la Commission européenne « prêt à porter assistance »

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a réagi sur Twitter et se dit « prêt à porter assistance » à l’Italie.

 

13h00: Intervention de Matteo Renzi, président du Conseil italien

Le président du Conseil italien est intervenu dans une vidéo publiée par le palais Chigi. Il pense et exprime ses condoléances aux proches des victimes, avant de remercier chaleureusement les services de secours. Il remercie les volontaires qui, «parfois mains nues», ont sauvé des victimes juste après le séisme. «A cette heure, le travail continue (...) la priorité est de continuer à déblayer les décombres», a dit Matteo Renzi, avant d'appeler à «continuer le travail». Il se rendra dans l'après-midi dans les zones touchées. «Dans les difficultés, l'Italie sait comment faire. Quand ça ne va pas, toute l'Italie montre son visage le plus beau. Le palais Chigi ne laissera personne, aucune famille, aucun village de côté».

 

12h40: Des hommages sur Twitter après le tremblement de terre

De nombreux internautes expriment leur émotion après le tremblement qui a fait plusieurs dizaines de victimes, selon un bilan provisoire. Certains publient des messages de condoléances, des appels à la prière, publient des dessins et des photos pour les victimes, leurs proches, mais aussi en direction des services de secours. 

 

11h58: VIDEO. Les images du séisme meurtrier

 

11h57: Les images en Italie, après le séisme, dans notre diaporama par ici

11h51: Au moins 38 morts et de nombreux disparus, annonce la protection civile italienne

Le puissant séisme qui a frappé tôt mercredi le centre de l'Italie a fait 38 morts et de nombreux disparus, a indiqué Immacolata Postiglione, chef du département urgences de la protection civile italienne. Le bilan de ce séisme de magnitude 6 a partiellement détruit au moins trois villages dans une région montagneuse au nord-est de Rome. Mais, a-t-elle ajouté, «il y a encore tant de gens sous les décombres, tant de disparus, et malheureusement ce chiffre pourrait évoluer».

>> Vous êtes dans la région touchée par le séisme? Vous souhaitez témoigner? Vous pouvez contacter 20 Minutes dans les commentaires ci-dessous, sur la page 20 Minutes sur Facebook, ou à l'adresse contribution@20minutes.fr 

>> Siete in Italia nella zona del terremoto? Siete testimone della tragedia? Potete contattarci nei commenti (qui sotto) o su Facebook o a contribution@20minutes.fr 

11h39: L'Elysée évoque une «terrible tragédie» à propos du séisme

Dans un communiqué de presse, l'Elysée parle du tremblement de terre dans la région de l’Ombrie, au centre de l’Italie, comme d'une «terrible tragédie». François Hollande exprime au président du Conseil italien Matteo Renzi «la solidarité et l’affection de tout le peuple français.» «La France se tient prête à apporter aux autorités italiennes tout le soutien qui pourrait s'avérer nécessaire dans les heures et les jours qui viennent», conclut le communiqué.

 

11h26 : Des centres ouverts pour donner son sang à Rome et Rieti

La direction régionale de la Santé du Latium a annoncé l’ouverture exceptionnelle de centres médicaux de dons du sang à Rome et Rieti. La liste des centres peut être consultée sur le site sitowww.salutelazio.it/salutelazio/donare-il-sangueche.

Selon le média Rieti Life, plus de 100 personnes faisaient la file ce mercredi matin pour donner son sang à l’hôpital San Camillo de Lellis à Rieti.

Une procédure d’urgence post-séisme a par ailleurs été mise en place dans une dizaine d’établissements de Rome pour pouvoir accueillir des blessés.

Enfin, des psychiatres et des psychologues ont été envoyés dans la région touchée par le tremblement de terre pour accompagner les victimes.

11h26: Les images à Amatrice, la désolation

Le média Rieti Life a publié plusieurs vidéos sur Facebook révélant un paysage de désolation dans le village d'Amatrice, durement touché par le séisme de la nuit. 

 

 

11h18: « Mes parents ont crié et nous sommes tous allés dehors »

Marion, 22 ans, originaire de l’Isère, a vécu le séisme dans sa maison de famille à Vittorito (Abruzzes). A 20 Minutes, elle raconte : « Mon village se situe à une centaine de kilomètres du village d’Amatrice [partiellement détruit par le tremblement de terre]. Vers 3h30, nous avons été réveillés par une secousse. Tous les meubles de ma maison bougeaient. Mes parents ont crié et nous sommes tous sortis dehors. J’ai eu très peur. Il n’y a pas eu de dégâts, mais ça a fait remonter les souvenirs du tremblement de terre de L’Aquila, situé à 50 km, qui avait fait s’effondrer l’église du village. Avec mes parents, nous avions prévu de rentrer en France aujourd’hui. Alors on a fait nos bagages en vitesse et on a pris la voiture à 5 heures du matin. On a croisé beaucoup de monde sur la route. Les gens allaient se mettre à l’abri au cas où. »

11h08 : Deux enfants saufs grâce à leur grand-mère qui les a placés sous un lit

Deux enfants de 4 et 7 ans ont été extraits vivants des décombres à Pescara del Tronto, un village durement touché par les secousses. Ils sont saufs grâce à leur grand-mère, rapporte le quotidien Il Messaggero. En effet, la femme les a placés sur le lit. Celle-ci est encore piégée par les décombres mais répond aux secours, précise le quotidien. Les secours, à pied d'oeuvre, sont arrivés dans ce village avec de l'eau et des couvertures.

11h03: La protection civile italienne refuse de donner un bilan des victimes

Le chef de la protection civile italienne, Fabrizio Curcio s'est refusé mercredi matin lors d'une conférence de presse, à donner un bilan officiel des victimes. Il juge en effet que c'est encore prématuré. «Ce sont des séismes sévères, avec cette magnitude, on a des écroulements (de bâtiments), et certainement aussi des victimes», a-t-il déclaré. 

10h54: Facebook a activé le bouton «Safety Check» en Italie

Le réseau social a déclenché son bouton «Safety Check» après le séisme. Ce bouton permet d'avertir les membres de votre réseau si vous êtes en sécurité après le drame.

Capture écran de Facebook «Safety Check» en Italie, le 24 août 2016.
Capture écran de Facebook «Safety Check» en Italie, le 24 août 2016. - Facebook/20 Minutes

 

10h46: Le pape adresse un mot pour les victimes et remercie les services de secours 

Ce mercredi matin, le pape a adressé un mot en direction des victimes et de leurs proches, exprimant sa «douleur». Il a par ailleurs remercié tous les volontaires et les agents de la Protection civile à l'oeuvre sur le terrain.

10h41: Un tremblement de terre de 60 à 142 secondes suivant les localités

La durée du séisme semble avoir été interminable dans plusieurs localités du centre de l'Italie. A Accumoli, un village médiéval proche de l'épicentre, la terre a tremblé pendant 142 secondes. A Norcia, 112 secondes, puis 60 secondes lors d'une réplique. A Amatrice, le séisme à 3h36 a duré 60 secondes, rapporte la Rai. 

La Rai a par ailleurs diffusé un montage avant/après du village d'Amatrice, avec de nombreuses constructions écroulées. 

 

10h40: Au moins 20 morts

Selon le quotidien Corriere della Sera, le bilan provisoire des victimes est d'au moins 20 morts.

 

10h35: Les services de secours, avec des pelleteuses, à pied d'oeuvre

Les secours travaillent à déblayer les décombres pour retrouver des survivants, rapportent les médias italiens. Dans le village d'Amatrice, la Rai 1 a notamment filmé une pelleteuse et des membres des secours à l'oeuvre alors que des constructions sont à terre. 

 

10h27 : « On est resté dans le jardin » la fin de la nuit

Une journaliste du Times, Emma Tucker, en vacances dans les Marches, a vécu le séisme. Elle raconte sur Twitter avoir évacué l’habituation après la première secousse. Puis, après être revenue au lit, ressentir une nouvelle secousse qui l’a décidé de terminer la nuit dans le jardin.

 

10h15: «C'est un miracle que je sois en vie. Je me suis levé du lit et tout s'est écroulé»

«C'est un miracle que je sois en vie, car je m'étais à peine réveillé pour aller au travail quand il y a eu le tremblement de terre. Je m'étais à peine levé du lit que tout s'est écroulé», a témoigné au quotidien La Repubblica Marco, cantonnier à Amatrice, un village durement touché par le tremblement de terre cette nuit. «Ca me rappelle le tremblement de terre de l'Aquila [en 2009], qui avait duré plus longtemps. Ici, tout est arrivé en un instant». 

10h00: Le bilan s'alourdit dans le village de Pescara del Tronto, dans les Marches, avec une dizaine de morts

Selon plusieurs les médias italiens, la situation dans le village de Pescara del Tronto, dans les Marches, est «apocalyptique». Une grande partie des constructions ce village situé près de l'épicentre du tremblement de terre est à terre. Selon l'agence de presse Ansa, dix morts et au moins 20 blessés ont été enregistrés dans cette commune.

 

9h48 : Le bilan s'alourdit à 18 morts

9h46 : Un pays régulièrement frappé

L’Italie, frappée mercredi par un séisme meurtrier de magnitude 6,2 dans le centre du pays, est régulièrement touchée par des tremblements de terre car elle s’étend sur plusieurs plaques tectoniques. Les derniers sont survenus en 2012, d’abord le 20 mai (6 morts) puis le 29 mai (19 morts) dans le nord-est du pays, entre Modène et Ferrare. Les séismes les plus meurtriers qui aient frappé l’Italie ont été le tremblement de terre du 28 décembre 1908 dans le détroit de Messine (sud), qui a fait environ 95 000 morts entre les villes de Messine et Reggio de Calabre, et celui du 13 janvier 1915 qui a fait 30 000 morts dans la région des Abruzzes.

9h36 : La commune d’Amatrice partiellement détruite

Cette petite commune de 2 600 habitants, située à 40 km au sud de Norcia, a été partiellement détruite. Des habitants sont encore pris sous les décombres et les voies d’accès à ce village, qui est aussi un lieu touristique prisé, sont bloquées.

 

9h11 : Les images de ce tremblement de terre

 

9h08 : Les pompiers à pied d’œuvre à Amatrice

 

09h01 : Un enfant extrait vivant des décombres

Un enfant enseveli sous les gravats a été extrait vivant par les secours, selon le Corriere della sera.

 

8h45 : Les consignes des secours

Les secours demandent aux habitants sur zone de ne pas passer de coups de téléphone pour éviter de congestionner les lignes et de préférer les SMS ou les réseaux sociaux.

 

8h27 : Des dégâts impressionnants

Une photo d'Amatrice prise par les pompiers italiens, postée sur Twitter, montre bien l’ampleur des dégâts provoqués par le séisme.

 

8h21 : Le centre d’Amatrice dévasté

 

8h05: Une 14e victime selon la Rai

 

7h55 : Le bilan passerait à au moins treize morts

Selon le journal La Stampa, au moins 13 personnes auraient trouvé la mort dans le tremblement de terre qui a touché le centre de l’Italie. D’après le quotidien, il y aurait au moins 6 morts à Accumoli, confirmés par le maire Stefano Petrucci, 5 morts à Amatrice et 2 morts, - un couple de personnes âgées - à Ascolano.

7h46: Le bilan serait passé à 10 morts selon la chaîne Sky TG 24

 

7h21: Le bilan passe à cinq morts

Les carabiniers et le maire d'un village touché par ce tremblement de terre, cités par les médias italiens, font désormais état d'au moins cinq morts.

Deux personnes ont été tuées dans l'effondrement de leur habitation à Pescara del Tronto, commune qui dépend d'Arquata dans la région des Marches, ont confirmé les carabiniers de cette commune. Il s'agirait d'un couple de personnes âgées.

Deux personnes ont été retrouvées sans vie dans les décombres à Amatrice, dans la région du Latium, non loin de l'épicentre du séisme, selon les médias italiens.

Interrogé par l'agence italienne Agi, le maire d'Accumoli, commune située tout près de l'épicentre du séisme, a de son côté fait état d'un mort, décrivant une ville à moitié détruite.

7h04: La Protection civile italienne compare le tremblement de terre à celui de l'Aquila en 2009

 

6h56: De nombreux habitants ont été évacués et passent la nuit dans la rue

 

6h54: Plusieurs répliques ont été ressenties

Plusieurs répliques ont suivi ce séisme, dont une de magnitude de 3,9 dans la province de Pérouse, et une autre de magnitude 5,3 ressentie vers 4h30 dans la capitale italienne, faisant trembler les palais de la ville éternelle.

6h48: Le journal La Repubblica diffuse des images de bâtiments sous les décombres

de 

6h38: L'épicentre se trouve à 10 km au sud-est de Norcia, une ville de la région d'Ombrie, à environ 150 km au nord-est de Rome

 

6h34: Un numéro d'urgence a été mis en place

 

6h30: Un mort et des personnes prisonnières des décombres à Accumoli

Le maire d'Accumoli, commune située tout près de l'épicentre du séisme, a fait état d'un mort auprès de l'agence italienne Agi, décrivant une ville à moitié détruite. Selon lui, au moins quatre personnes sont encore prisonnières des décombres. «Ici, c'est une tragédie, nous avons des morts et des bâtiments détruits», a-t-il déclaré.

6h26: Le village d'Amatrice «partiellement détruit»

Sergio Pirozzi, le maire de la petite commune d'Amatrice, située à 40 km au sud de Norcia, cité par la chaîne SkyTG24, a indiqué que son petit village avait été partiellement détruit et que des habitants étaient bloqués sous les décombres. Les voies d'accès à ce village de quelque 2.600 habitants, mais qui est aussi un lieu touristique prisé, sont bloqués, a-t-il précisé, lançant un appel aux secouristes pour dégager les routes.

6h23: En 2009, un séisme avait fait plus de 300 morts dans la région de l'Aquila (centre)

La secousse de magnitude 6,3 avait également été ressentie en pleine nuit dans la capitale italienne.

6h13: Le séisme aurait fait deux morts, selon les médias

Deux personnes ont été tuées dans l'écroulement de leur habitation à Pescara del Tronto, commune qui dépend d'Arquata dans la région des Marches, voisine de la région frappée par ce tremblement de terre, ont confirmé les carabiniers de cette commune à des médias italiens. Il s'agirait d'un couple de personnes âgées, selon ces sources.