Nobel, le silence de Khatami

© 20 minutes

— 

Hier, le président réformateur iranien, Mohammad Khatami, n’avait toujours pas réagi à l’attribution du prix Nobel de la paix, vendredi, à sa compatriote Chirine Ebadi. Preuve que sa marge de manoeuvre avec les conservateurs est de plus en plus réduite. Avocate de 56 ans, Chirine Ebadi se bat pour le respect des droits de l’homme, et surtout de la femme, en Iran. Dans Le Monde, samedi, elle a plaidé pour la « séparation de l’Etat et de la religion ».