Japon: Séisme de magnitude 6,0, pas d'alerte au tsunami

MONDE Le séisme, de magnitude 6,0, s'est produit au large du littoral nord du pays, selon l'Institut américain de géologie (USGS)...

B.D. avec AFP

— 

Illustration: Des soldats passent devant une maison effondrée à Minami-Aso, dans la préfecture de Kumamoto, le 22 avril 2016, après qu'un séisme a frappé la région.
Illustration: Des soldats passent devant une maison effondrée à Minami-Aso, dans la préfecture de Kumamoto, le 22 avril 2016, après qu'un séisme a frappé la région. — STR / JIJI PRESS / AFP

Le Japon a été secoué par un violent séisme ce samedi, pour la deuxième journée consécutive, mais les responsables n'ont pas fait état dans un premier temps de victimes ou de dégâts. Le séisme, de magnitude 6,0, s'est produit au large du littoral nord du pays, à 167 km de la ville de Miyaki, selon l'Institut américain de géologie (USGS). Il n'y a pas eu d'alerte au tsunami à la suite de ce séisme qui s'est produit à une profondeur d'environ dix kilomètres, selon l'agence météorologique japonaise.

Le tremblement de terre est intervenu au lendemain d'un séisme sous-marin de magnitude 5,3, qui s'était produit vendredi au large de la préfecture d'Ibaraki, au sud de Fukushima, sans faire de dégâts ni de victimes. Aucune anomalie n'a été observée à la suite de ce premier séisme dans les niveaux de radiation autour de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, frappée en 2011 par un important tsunami causé par un séisme et aujourd'hui hors service.

>> Diaporama : Les images des dégâts après les séismes au Japon

Le Japon, situé à la jonction de quatre plaques tectoniques, subit chaque année plus de 20% des secousses les plus fortes enregistrées dans le monde. Il a connu en avril une série de forts tremblements de terre dans la région de Kumamoto, ayant fait une cinquantaine de morts. Le séisme sous-marin géant de mars 2011 avait provoqué un tsunami qui a entraîné la mort de 18.000 personnes et gravement endommagé la centrale nucléaire de Fukushima.