Inde: Trois personnes égorgées par des fils de cerfs-volants

FAITS DIVERS Les cerfs-volants sont très populaires le jour de la fête de l’indépendance de l’Inde qui a lieu le 15 août…

20 Minutes avec AFP
— 
Cerfs-volants (illustration
Cerfs-volants (illustration — 20 minutes - Slideshow

Deux enfants et un homme sont morts dans trois accidents distincts le 15 août à New Delhi (Inde). Mais exactement de la même manière : la gorge tranchée par des fils de cerfs-volants alors qu’ils étaient venus participer aux célébrations de la fête de l’Indépendance indienne.

Les deux enfants, âgés de 4 à 6 ans, « étaient chacun debout dans des voitures, leurs têtes dépassant des toits ouvrants, lorsqu’ils ont été pris dans les fils mortels », a déclaré Pushpender Kumar, commissaire de police de l’ouest de la capitale. Un homme de 22 ans est lui décédé alors qu’il conduisait sa moto sur un viaduc, selon un autre agent.

Certains fils désormais interdits

Personne n’a été arrêté. Un policier et un enfant de cinq ans ont par ailleurs été gravement blessés dans les mêmes circonstances. Cette tragédie a incité le gouvernement à interdire la fabrication, la vente et le stockage de ces fils particulièrement résistants et tranchants, enduits de verre broyé, utilisés dans les compétitions pour abattre les cerfs-volants concurrents.

Toute personne prise en train d’utiliser ce fil – appelée manjha en Inde — risque désormais cinq ans de prison et 100 000 roupies (environ 1 350 euros) d’amende. Les cerfs-volants, dont certains sont aux couleurs du pays, sont très populaires le jour de la fête de l’indépendance de l’Inde qui a lieu le 15 août.

La semaine dernière, la Haute cour de New Delhi avait alerté sur les dangers de leurs fils, rappelant qu’ils avaient causé, ces dernières années, la mort de plusieurs personnes dans la capitale et d’autres Etats voisins.