Pologne: Les fouilles d'un présumé «train d'or nazi» ont commencé

RECHERCHES Une soixantaine de chasseurs de trésor ont commencé des fouilles en Pologne pour retrouver un présumé train d’or nazi…

L.C. avec AFP
— 
Des chasseurs de trésors recherchent un présumé train d'or nazi, à Walbrzych, en Pologne, le 15 septembre 2015.
Des chasseurs de trésors recherchent un présumé train d'or nazi, à Walbrzych, en Pologne, le 15 septembre 2015. — Natalia Dobryszycka/AP/SIPA

C’est le début d’un chantier historique. Des chasseurs de trésors amateurs polonais et allemand ont annoncé ce vendredi à la presse le lancement de fouilles destinées à retrouver un présumé « train d’or nazi » qui aurait été enfoui par des Allemands à la fin de la Seconde guerre mondiale près de Walbrzych en Pologne.

A la recherche d’un train ou d’un tunnel

« Les travaux ont débuté ce [vendredi] matin. On a installé une clôture et commencé le débroussaillage et le nivellement du terrain », a déclaré le porte-parole des chasseurs de trésor, Andrzej Gaik. « Si le train est là, nous allons le trouver. Si nous trouvons un tunnel, ce sera aussi un succès. Le train est peut-être caché dans ce tunnel », a-t-il ajouté.

L’existence d’un tel train avait pourtant été exclue en décembre 2015 par les spécialistes de l’Académie des Mines de Cracovie. Ils n’avaient toutefois pas écarté l’hypothèse d’un tunnel, reconnaissant des anomalies du terrain. Cela n’a pas empêché les chasseurs de trésor amateurs de décider de poursuivre leurs recherches.

Une soixantaine de chasseurs de trésor

Ils souhaitent creuser trois fossés d’environ 100 mètres chacun et d’une profondeur de 6 mètres. Une soixantaine de personnes travaillent au total sur le site. Ces fouilles sont réalisées sur des fonds propres des chercheurs et de sponsors, après l’obtention des autorisations officielles.

En août 2015, le Polonais Piotr Koper et l’Allemand Andreas Richter avaient annoncé détenir des preuves, notamment des examens du terrain au géoradar.

Les récits sur deux trains spéciaux nazis, disparus au printemps de 1945 dans la région de Walbrzych, contenant prétendument de l’or et des œuvres d’art, excitent depuis des années l’imagination de nombreux chasseurs de trésors. Ils s’appuient sur l’existence d’importantes constructions souterraines allemandes, y compris celles autour de l’immense château de Ksiaz, proche de Walbrzych. Les nazis y avaient mené d’importants travaux pour y installer un des quartiers généraux d’Adolf Hitler.