Une série d’explosions a fait au moins quatre morts et une vingtaine de blessés, notamment dans la station balnéaire touristique de Hua Hin.
Une série d’explosions a fait au moins quatre morts et une vingtaine de blessés, notamment dans la station balnéaire touristique de Hua Hin. — MUNIR UZ ZAMAN

ATTENTATS

VIDEO. Série d’explosions en Thaïlande: La piste d’un «sabotage local» évoquée

La police privilégie la piste d’un « sabotage local » visant à déstabiliser le pays à celle du « terrorisme » international…

La Thaïlande est endeuillée. Le pays a été victime de plusieurs attentats jeudi soir et vendredi matin. Une série d’explosions a fait au moins quatre morts et une vingtaine de blessés, notamment dans la station balnéaire touristique de Hua Hin.

Deux personnes ont été tuées jeudi soir, un Thaïlandais, tué dans l’explosion d’une bombe sur un marché de Trang, ville du sud du pays, et une marchande ambulante thaïlandaise, tuée dans la première double explosion de Hua Hin.

Six explosions dans des stations balnéaires du sud du pays

Les deux dernières victimes ont été tuées vendredi matin : l’une dans une nouvelle double explosion à Hua Hin, l’autre dans la ville de Surat Thani, à 400 kilomètres plus au sud, ont précisé les autorités. A Surat Thani, « la bombe a tué une employée municipale », a expliqué le gouverneur de la province, pensant l’attaque « liée » à celles de Hua Hin.

Une double explosion s’est également produite vendredi matin à Phuket, station balnéaire du sud de la Thaïlande, faisant un blessé léger. Au total, une série de six explosions ont secoué des stations balnéaires du sud du pays.

La piste d’un « sabotage local »

Le chef de la junte militaire thaïlandaise a dénoncé ce vendredi une volonté de « semer le chaos », alors qu’aucune revendication n’a suivi.

La police thaïlandaise a annoncé, de son côté, que la piste d’un « sabotage local » visant à déstabiliser le pays, était privilégiée à celle du « terrorisme » international, après la série d’explosions de bombes. « Ce n’est pas une attaque terroriste. C’est juste du sabotage local », a assuré le porte-parole de la police locale Piyapan Pingmuang lors d’une conférence de presse à Bangkok.