Putsch manqué: L'appartenance de la Turquie à l'Otan «n'est pas remise en question»

DIPLOMATIE Ankara représente un rempart stratégique à l’Est pour l’Alliance du Traité de l’Atlantique Nord…

20 Minutes avec AFP

— 

Dans le centre d'Istanbul (Turquie), lundi 18 juillet 2016.
Dans le centre d'Istanbul (Turquie), lundi 18 juillet 2016. — Emilio Morenatti / AP / SIPA

Près de trois semaines après le putsch manqué, l’appartenance de la Turquie à l’Otan n’est pas remise en cause, a insisté l’Alliance ce mercredi. L’Otan « compte sur les contributions continues » de la Turquie, qui « peut compter sur la solidarité et le soutien » de l’organisation, a affirmé la porte-parole Oana Lungescu.

La mise au point de l’Otan intervient après la publication d’informations dans la presse turque évoquant l’implication de pays occidentaux dans le coup d’Etat raté le 15 juillet en Turquie.

Ankara est « un allié de valeur »

« Le secrétaire général de l’Otan a parlé avec le ministre turc des Affaires étrangères lors de la nuit de la tentative de coup d’Etat et plus tard avec le président Recep Tayyip Erdogan », a rappelé la porte-parole de l’Otan. Il a alors condamné « avec force la tentative de coup » et réitéré « le plein soutien aux institutions démocratiques turques », a-t-elle ajouté.

>> A lire aussi : La Turquie renoue avec la Russie et menace les Etats-Unis

Ankara est « un allié de valeur, qui apporte des contributions substantielles aux efforts conjoints » de l’Otan, a-t-elle écrit dans un communiqué. « Notre Alliance est engagée dans la défense collective et fondée sur les principes de démocratie, de liberté individuelle, des droits de l’homme et de la primauté du droit », a-t-elle encore dit.

Ankara représente un rempart stratégique à l’Est pour l’Alliance du Traité de l’Atlantique Nord (Otan), avec la deuxième plus puissante armée des 28 membres, derrière les Etats-Unis.