Attaque de deux policières en Belgique: L'agresseur était connu pour des «infractions de droit commun»

TERRORISME Deux policières ont été blessées à la machette samedi dans le centre de Charleroi, en Belgique, par un individu armé d'une machette...

L.C. avec AFP

— 

L'hôtel de police de Charleroi (Belgique), près duquel deux policières belges ont été attaquées à la machette le 6 août 2016.
L'hôtel de police de Charleroi (Belgique), près duquel deux policières belges ont été attaquées à la machette le 6 août 2016. — Virginia Mayo/AP/SIPA

L’homme qui a blessé à la machettedeux policières, samedi, à Charleroi, en Belgique, avant d’être abattu par les forces de l’ordre, a été identifié. C’était un Algérien connu pour des « infractions de droit commun », a indiqué ce dimanche le parquet fédéral belge.

Un Algérien qui résidait en Belgique depuis quatre ans

« L’agresseur a été identifié, il s’agit de K.B., un homme âgé de 33 ans, de nationalité algérienne, qui séjournait en Belgique depuis 2012 », a détaillé le parquet dans un communiqué, ajoutant que « deux perquisitions ont déjà été effectuées dans l’arrondissement de Charleroi », la ville wallonne où a eu lieu l’agression.

Un peu plus tôt ce dimanche, le Premier ministre belge Charles Michel a annoncé qu’une enquête a été ouverte pour « tentative d’assassinat terroriste ».

Deux policières ont été blessées à la machette samedi après-midi, aux alentours de 16 heures devant l’hôtel de police de Charleroi, par un individu criant « Allahou akbar » [Dieu est le plus grand], selon la police locale.