JMJ: Alerte après le décès d'une Italienne, morte d'une méningite foudroyante

MALADIE Des milliers de participants aux Journées mondiales de la jeunesse de Cracovie pourraient être amenés à recevoir un traitement préventif contre la maladie…

H. B.

— 

Une jeune Romaine qui participait aux JMJ à Cracovie est morte d’une méningite foudroyante.
Une jeune Romaine qui participait aux JMJ à Cracovie est morte d’une méningite foudroyante. — FILIPPO MONTEFORTE

L’Italie est en alerte. Une jeune Romaine qui participait aux Journées mondiales de la Jeunesse (JMJ) à Cracovie est morte lundi, sur le chemin du retour, d’ une méningite foudroyante. Susanna Rafi, âgée de 18 ans, est décédée à l’hôpital de Vienne  en Autriche alors qu’elle revenait de Cracovie, a révélé mardi le quotidien italien Corriere della Sera. Elle s’était plainte de douleurs le dimanche soir.

Ceux qui étaient avec la jeune fille durant une semaine, soit une cinquantaine de jeunes de sa paroisse, ont tout de suite reçu un traitement préventif. La conférence épiscopale italienne demande désormais aux fidèles qui ont séjourné au sein de la « Maison Italie », siège de la délégation italienne à Cracovie, de recevoir ce traitement. A terme, ce sont des dizaines de milliers de participants aux JMJ qui pourraient être amenés à être soigné de manière préventive contre la maladie. Entre 75 000 et 100 000 personnes pourraient être concernées.

Plusieurs cas en Sicile

En Italie, l’inquiétude grandit dans la communauté catholique. Un numéro spécial a été mis en place par les autorités publiques.

>> A lire aussi : Un vaccin contre la méningite recommandé par l'Agence européenne du médicament

La Sicile, qui a été touchée avec deux cas ces derniers jours (un étudiant de 23 ans et une étudiante de 24 ans), a parallèlement annoncé mardi que tous les jeunes de 12 à 30 ans peuvent bénéficier d’un traitement gratuitement.