Un prêtre agressé au couteau près de Liège, en Belgique

FAITS DIVERS Selon les autorités, le motif de l'attaque d'un prêtre dimanche à Lanaken, près de Liège, n’est pas terroriste…

O. P.-V.
— 
Illustration de la police belge.
Illustration de la police belge. — G. GOBET/AFP PHOTO

Même si les faits se sont produits quelques jours aprèsl’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, qui a coûté la vie au père Jacques Hamel, il ne s’agit pas là d’un acte terroriste, affirment les autorités.  Un prêtre de 65 ans a été attaqué, dimanche après-midi à Lanaken, près de Liège en Belgique, par un homme se serait présenté comme un demandeur d’asile aux Pays-Bas.

Il demande une douche et de l’argent

Le suspect s’est présenté au domicile du père Jos Venderlee peu avant 15 h et a voulu prendre une douche, ce que son « hôte » a accepté. Après être sorti de la salle de bains, le demandeur d’asile a réclamé de l’argent, et face au refus du prêtre, l’a agressé à coup de couteau.

Ce dernier a été blessé aux mains et aux tendons, selon RTL Belgique. Il est hors de danger, après avoir été transporté à l’hôpital de Genk pour une opération. L’agresseur a pris la fuite et la police a lancé un appel à témoins.

Le bourgmestre de Lanaken a écarté la piste terroriste : « En dépit du fait que nous soyons très choqués, nous devons souligner que cet incident ne peut pas être lié à des faits de terrorisme à ce stade de l’enquête. »