Hillary Clinton accepte l'investiture démocrate pour la présidentielle américaine

ETATS-UNIS Hillary Clinton s'est posée jeudi à Philadelphie en rassembleuse pour détourner les Américains du message alarmiste et populiste de son rival républicain de l'élection présidentielle, Donald Trump...

20 Minutes avec AFP
— 
Hillary Clinton lors d'un discours d'une heure en clôture de la convention de son parti à Philadelphie, en Pennsylvanie.
Hillary Clinton lors d'un discours d'une heure en clôture de la convention de son parti à Philadelphie, en Pennsylvanie. — SAUL LOEB / AFP

«C'est avec humilité, détermination et une confiance sans limites dans la promesse de l'Amérique que j'accepte votre nomination pour la présidence des Etats-Unis», a déclaré Hillary Clinton, en clôture de la convention d'investiture démocrate qui l'a désignée candidate officielle du parti pour le scrutin de novembre.

La démocrate, première femme de l'histoire à être investie candidate d'un grand parti à la Maison Blanche, a ciselé un discours de près d'une heure pour les Américains tentés par le choix Trump, ces électeurs désabusés par une classe politique perçue comme sourde à leurs inquiétudes économiques.

«L'Amérique est grande, car l'Amérique est bonne»

«Certains d'entre vous sont en colère, voire furieux. Et vous savez quoi ? Vous avez raison», a dit HillaryClinton. L'économie «n'est pas encore à la hauteur». Déclarant vouloir faire de l'emploi et de la hausse des salaires sa «mission principale», l'ancienne chef de la diplomatie a raillé les promesses creuses de Donald Trump. 

«Surtout, ne croyez pas quelqu'un qui dit : "Je suis le seul à pouvoir le faire"», a-t-elle lancé. L'homme d'affaires «veut que nous ayons peur de l'avenir et que nous ayons peur les uns des autres», a dit HillaryClinton. «Mais nous n'avons pas peur. Nous relèverons les défis comme nous l'avons toujours fait». 

«L'Amérique est grande, car l'Amérique est bonne», a déclaré, solennelle, Hillary Clinton.