Convention démocrate: Bill, champion d'Hillary Clinton

ETATS-UNIS L'ancien président a brossé le portrait d'une candidate «au service des autres»...

Philippe Berry
— 
L'ancien président Bill Clinton a plaidé la cause de sa femme Hillary, le 26 juillet 2016, à la convention démocrate de Philadelphie.
L'ancien président Bill Clinton a plaidé la cause de sa femme Hillary, le 26 juillet 2016, à la convention démocrate de Philadelphie. — R.BECK/AFP

Hillary Clinton et Donald Trump sont les candidats à la présidentielle américaine les plus impopulaires de l’histoire. Mais à la convention démocrate de Philadelphie, mardi, l’ex-First lady a pu compter sur le soutien de son plus fervent supporteur : son mari, Bill Clinton.

Comme souvent, l’ancien président a pris son temps, mêlant les anecdotes personnelles (Hillary Clinton a refusé deux fois de l’épouser) et les exemples de « son engagement au service des autres ». « Oui, ça fait un moment qu’elle est sur la scène publique. Et elle s’est battue pour améliorer la vie des plus démunis », a juré Bill Clinton. Il est notamment revenu sur son travail pour les enfants, les femmes, la famille et l’éducation, quand elle était étudiante en droit à Yale, puis à la Maison Blanche et comme sénatrice de l’Etat de New York.

« La vraie » Hillary

Face aux attaques de Donald Trump, Bill Clinton a riposté avec passion. « Si vous écoutez les républicains, vous vous demandez quelle vision est juste. Mais l’une d’entre elles est la vraie, l’autre est inventée, c’est à vous de décider. » Il a enchaîné avec une répétition efficace sur « la vraie » Hillary Clinton, « qui a accompli davantage avant 30 ans que certains au cours de toute leur vie à Washington » et qui « a gagné le respect de nombreux républicains » quand elle était sénatrice.


Bill Clinton a conclu en lançant un appel à toutes les minorités attaquées par Trump : hispaniques, afro-américains et musulmans, notamment : « Si vous aimez l’Amérique, aidez Hillary Clinton à gagner. Vos enfants et vos petits enfants vous en seront reconnaissants. »