Malawi: Arrestation d'un homme séropositif qui initiait des jeunes filles au sexe

SANTE Dans une récente interview accordée à la BBC, le suspect avait confié avoir eu des rapports sexuels avec une centaine de jeunes adolescentes…

20 Minutes avec agences
— 
Dépistage du sida sur un Kenyan à Ndiwa dans le comté de Homa Bay (ouest du Kenya), le 10 novembre 2015
Dépistage du sida sur un Kenyan à Ndiwa dans le comté de Homa Bay (ouest du Kenya), le 10 novembre 2015 — SIMON MAINA AFP

Eric Aniva, un quadragénaire séropositif qui affirmait initier sexuellement des jeunes filles au sexe, a été arrêté lundi au Malawi. L’interpellation, annoncée ce mardi par la police du pays, avait été ordonnée par le président, Peter Mutharika.

Dans une récente interview accordée à la BBC, le suspect avait confié avoir eu des rapports sexuels avec une centaine de jeunes adolescentes pour un tarif de 4 à 7 dollars, dans le cadre d’une pratique rituelle.

Une pratique fréquente au Malawi

Dans le sud du Malawi, il n’est pas rare que des parents d’adolescentes embauchent un homme, surnommé « l’hyène », pour les déflorer après les premières règles. Cette coutume locale est censée leur apprendre à devenir de bonnes épouses et à les protéger contre les maladies et malheurs risquant de porter préjudice à leur famille ou leur village.

Dans son interview à la BBC, Eric Aniva, marié à deux femmes, avait avoué avoir eu des rapports non protégés bien qu’étant porteur du virus du sida. Mais il avait aussi affirmé que la coutume lui interdisait d’utiliser des préservatifs.

Une enquête ouverte, la prison à vie possible

Peter Mutharika, qui a ordonné l’ouverture d’une enquête, a également exigé que la lumière soit faite sur le rôle des parents, en soulignant que « des pratiques culturelles et traditionnelles dangereuses ne pouvaient pas être acceptées ».

Au Malawi, qui détient l’un des taux d’infection au VIH les plus élevés au monde, les relations sexuelles avec des enfants de moins de 16 ans sont illégales. Si Eric Aniva est reconnu coupable de tels rapports, il encourt la prison à vie.