Fusillade à Munich: Qui sont les neuf victimes?

ALLEMAGNE Neuf personnes ont été tuées et 16 autres blessées vendredi soir lors de la fusillade survenue dans un centre commercial de Munich selon un bilan encore provisoire...

H.S. avec AFP

— 

Le père d'une des victimes de la tuerie de Munich, survenue vendredi 22 juillet, est venu se recueillir face au centre commercial où a été tué son fils.  
Sebastian Widmann/AP/SIPA
Le père d'une des victimes de la tuerie de Munich, survenue vendredi 22 juillet, est venu se recueillir face au centre commercial où a été tué son fils. Sebastian Widmann/AP/SIPA — Sebastian Widmann/AP/SIPA

« Nous tous, et je le dis au nom de l’ensemble du gouvernement, pleurons avec le cœur lourd ceux qui plus jamais ne rentreront dans leurs familles » a déclaré ce samedi face à la presse, la chancelière allemande, Angela Merkel. Vendredi soir, neuf personnes ont été tuées à Munich par Ali Sonboly, un forcené Germano-Iranien, âgé de 18 ans, à proximité et à l’intérieur du centre commercial Olympia.

>> A lire aussi : Suivez en direct les événements au lendemain de la fusillade à Munic

Sept ressortissants étrangers

Trois Kosovars, trois Turcs et un Grec font partie des neuf personnes tuées ont annoncé ce samedi les autorités des pays concernés.

  • Trois adolescents turcs

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu a cité les noms de trois Turcs figurant par les victimes - Sevda Dag (15 ans), Can Leyla (14 ans) et de Selçuk Kiliç (15 ans) -lors d’un entretien avec la chaîne d’information turque NTV. Il a ajouté qu’il avait appelé les familles.

  • Une journée de deuil national au Kosovo

De son côté, Pristina a annoncé que trois autres personnes tuées étaient des Albanais du Kosovo. Une journée de deuil national, le 24 juillet, a été décrétée par la présidence.

Selon les médias locaux, il s’agit d’un jeune homme, Diamant Zabergja, 21 ans, et de deux adolescentes de 14 ans, Armela Segashi et son amie Sabina Sula.

  • Un adolescent Grec, accompagné de sa sœur

,Un Grec, Hüseyin. D, âgé de 17 ans, figure également au nombre des tués, a indiqué le ministère grec des Affaires étrangères. Cette mort « nous conforte encore dans notre obligation de combattre la haine et le terrorisme en Europe », a tweeté le Premier ministre Alexis Tsipras. Accompagné de sa sœur, la victime se serait interposée pour la protéger affirment plusieurs médias anglo-saxons.

>> A lire aussi : Fusillade à Munich: Ce que l'on sait du tueur

  • Un jeune Allemand et une femme de 45 ans

Le quotidien Allemand Bild a fait savoir ce dimanche que les deux dernières victimes étaient un jeune homme de 19 ans, Giuliano. K, décédé à l’hôpital à la suite de ses blessures. Plusieurs de ses amis se sont rendus le lendemain de la fusillade sur les lieux pour déposer des fleurs et des bougies ajoute le journal. Enfin, une femme de 45 ans serait décédée mais reste, à ce jour, encore non identifiée.

Huit victimes âgées de moins de vingt ans

Au-delà de la nationalité des victimes, c’est d’abord et surtout leur jeune âge qui frappe la population allemande. La police a précisé samedi matin que deux des victimes étaient âgées de 13 ans, trois de 14 ans, une de 17 ans et une autre de 19 ans. Les deux dernières avaient respectivement 20 et 45 ans. On compte au total, trois femmes et six hommes parmi les personnes tuées.

>> A lire aussi : Fusillade à Munich: «Ça a brisé la bulle de sécurité dans laquelle nous vivions»

Selon un journaliste du Guardian, citant une source officielle, 27 personnes ont été prises en charge par les hôpitaux de la ville pour diverses blessures liées à l’attaque. Dix d’entre elles, dont un adolescent de 13 ans, seraient toujours dans un état critique. « Le bilan pourrait évoluer » ont prévenu les autorités allemandes