Un programme flou et contradictoire

© 20 minutes

— 

Pour « remettre la Californie sur pied », Arnold Schwarzenegger s’est donné « cent jours » et un programme en dix points, très flou, qui n’a pas convaincu les économistes. Pour « détruire » le déficit de 38 milliards de dollars, il veut réduire les impôts et geler les dépenses de l’Etat. Mais, en même temps, il veut donner plus d’argent à l’Education, qui représente déjà 44 % du budget de l’Etat. Il propose aussi de revenir sur la décision du gouverneur sortant de multiplier par trois la taxe sur les voitures, qui rapporte pourtant 4 milliards de dollars. En contrepartie, il compte renégocier les salaires des fonctionnaires. Son prédécesseur avait essayé. Sans succès. Enfin, il a promis de taxer les revenus tirés des casinos et des jeux dans les réserves indiennes, « la partie qui nous revient ». Une promesse qu’il aura du mal à tenir : c’est une décision de la Cour fédérale qui exempte les Indiens de la législation sur les casinos.