Elections américaines: «Ted Cruz a voulu avertir Donald Trump»

ELECTIONS La nuit dernière, le sénateur républicain Ted Cruz n’a pas souhaité appeler clairement au vote pour Donald Trump en vue de l’élection présidentielle de novembre. Un faux bond en guise de lanceur d’alerte…

Jérémy Vial
En mars 2016, lors des Primaires républicaines, les deux hommes étaient de redoutables rivaux. Aujourd'hui, Donald Trump est le candidat désigné du Parti républicain. Vaincu, Ted Cruz vise 2020.
En mars 2016, lors des Primaires républicaines, les deux hommes étaient de redoutables rivaux. Aujourd'hui, Donald Trump est le candidat désigné du Parti républicain. Vaincu, Ted Cruz vise 2020. — RHONA WISE / AFP

Ted Cruz veut imposer ses idées. La nuit dernière, devant un parterre de militants républicains venus à Cleveland défendre leur champion Donald Trump dans la perspective de la Présidentielle de novembre, Ted Cruz a surpris son monde et s’est fait huer. La raison ? L’ancien grand rival du magnat new-yorkais lors de la primaire républicaine n’a pas appelé clairement à voter pour le candidat du parti.

Pour Jean-Eric Branaa, maître de conférences à Sorbonne Université Paris 2, spécialiste des Etats-Unis et auteur de American Touch (à paraître en août aux éditions Passi), la sortie de Ted Cruz sonne comme une défaite pour Donald Trump.

La sortie surprise de Ted Cruz à la convention est-elle préjudiciable pour la suite de la campagne du candidat Trump ?

Jean-Eric Branaa : « Cette convention s’inscrit dans la droite ligne des dernières primaires républicaines. C’était une primaire assez folle, avec un parti qui a complètement implosé. Donald Trump a eu la peau du parti. Mais c’était compter sans Ted Cruz, qui a de nouveau déployé ses ailes. Ou qui ne les a jamais vraiment rangées. Sa sortie de la nuit dernière est une victoire pour ses idées conservatrices. Il reprend ainsi la main sur la plateforme, en défendant une ligne très dure. Il a lancé un avertissement à Donald Trump. Il doit être un candidat conservateur. Et c’est ainsi que Donald Trump est allé dans le sens de Ted Cruz en nommant Mark Pence comme colistier. »

VIDEO. Convention républicaine : Ce moment digne de « House of Cards » où Ted Cruz a poignardé Donald Trump en prime time

Dès lors, Donald Trump va-t-il conclure la convention de Cleveland la nuit prochaine avec un discours ultra-conservateur ?

Trump va faire du Trump. C’est un phénomène à part. Il existe désormais un troisième parti : le trumpisme. Donald Trump veut que l’on se range à sa façon d’être. Il a un ego énorme. Il fonctionne avant tout dans l’instantanéité. Il va parler de l’Amérique qui va mal, va rejeter la faute sur Barack Obama et Hillary Clinton. Il va attaquer sa rivale en assurant qu’elle devrait être en prison. Le fond n’aura que peu d’importance. 

A lire: Après le plagiat de Melania Trump, le recyclage de Donald Trump Jr

Quelles sont les grandes idées défendues par Ted Cruz ?

En France, on a très peu parlé de Ted Cruz. Il faut savoir qu’il défend une ligne très dure. Personne ne lui parlait au Sénat… Il s’oppose notamment au mariage gay et se prononce en faveur de la récitation de prières dans les écoles. Dans le programme, on retrouve aussi le mur entre les Etats-Unis et le Mexique voulu par Donald Trump. Les sujets économiques sont totalement éclipsés dans cette convention.

A lire: qui est Ted Cruz ?