VIDEO. «Charles s'en charge», star (?) de la convention républicaine

ETATS-UNIS L'acteur Scott Baio était l'un des intervenants de la première soirée...

Philippe Berry, à Cleveland
— 
Scott Baio, célèbre pour son rôle dans la sitcom «Charles s'en charge» et «Happy Days», a affiché son soutien à Donald Trump à la convention républicaine de Cleveland, le 18 juillet 2016.
Scott Baio, célèbre pour son rôle dans la sitcom «Charles s'en charge» et «Happy Days», a affiché son soutien à Donald Trump à la convention républicaine de Cleveland, le 18 juillet 2016. — J. Scott Applewhite/AP/SIPA

Il y a quatre ans, on avait eu droit à Clint Eastwood et à sa chaise vide. Cette année, Donald Trump avait promis un parterre de stars. Et pour le premier soir de la convention républicaine de Cleveland, on a eu… Scott Baio, héros de la sitcom Charles s’en charge. Ouais, celle des années 90 sur un garçon au pair. Si la salle a apprécié son discours anti-Obama, Twitter, lui n’a pas résisté à l’envie de se moquer.

Michael Moore fait semblant de ne pas avoir tout compris.

La reine des médias Ariana Huffington ne cache pas sa surprise.

Fan de Trump de la tête aux chaussettes

Sur scène, Baio, qui vieillit plutôt bien à 55 ans, a repris les formules habituelles de Trump, le seul candidat capable de « make America America again » (« que l’Amérique soit à nouveau l’Amérique »). «  Etre Américain, cela ne signifie pas "Recevoir des trucs gratuits". Cela signifie: ««Faire des sacrifices"», a-t-il continué, se prenant pour Kennedy. «Est-ce que Donald Trump est un messie? Non, ce n'est qu'un homme, mais un homme qui veut rendre à l'Amérique tout ce qu'elle lui a donné»

Mais Twitter préfère parler de ses chaussettes Donald Trump.

La meilleure punchline est au final celle de Grace Perra, de la chaîne Comedy Central : « Scott Baio est dans les trends, alors j’ai cru qu’il était mort. Mais c’est pire, il parle à la convention républicaine ».

Carton dans les recherches Google

Sur Google, Baio a fait jeu égal avec Benghazi et écrasé tous les autres intervenants, à l’exception de Melania Trump la plagieuse.

Apparemment, il a rencontré Trump à un dîner de levée de fonds, et ce dernier lui a proposé de parler. Le candidat devrait vraiment être désespéré pour laisser Charles s’en charger. Et maintenant, vous allez avoir le générique dans la tête toute la journée.