Tentative de putsch en Turquie: 90 morts dans les affrontements... Plus de 1.500 militaires arrêtés...

MONDE Suivez la situation en direct...

P.B. et M.C.

— 

En Turquie, des militaires putschistes patrouillent surtout à Ankara et Istanbul.
En Turquie, des militaires putschistes patrouillent surtout à Ankara et Istanbul. — Emrah Gurel/AP/SIPA

L'ESSENTIEL

  • Une tentative de coup d'Etat militaire a eu lieu contre le président turc Erdogan vendredi soir
  • Les violences auraient fait au moins 90 morts et près de 1.200 blessés
  • Les forces de sécurité turques ont arrêté plus de 1.500 militaires
  • La président Erdogan accuse Fethullah Gülen, un imam exilé depuis des années aux Etats-Unis. Le mouvement de celui-ci dément et condamne l'intervention armée
  • Tôt samedi matin, le gouvernement a annoncé avoir repris le contrôle

>> A lire aussi : Ce que l'on sait sur la tentative de putsch

 

10h Ce live est terminé, merci de l'avoir suivi. Les événements de ce samedi sont à suivre en direct dans notre nouveau live par ici

9h39: Recep Tayyip Erdogan sortira renforcé de cette tentative de putsch, estime le journaliste Bahar Kimyongur

 

9h32 : Boris Johnson annonce s’être entretenu avec le ministre des Affaires étrangères turc

L’ancien maire de Londres, partisan farouche du Brexit devenu chef de la diplomatie britannique il y a quelques jours, affirme sur son compte Twitter avoir souligné auprès son homologue Mevlut Cavusoglu «le soutien du Royaume-Uni au gouvernement et aux institutions démocratiquement élus».

 

9h20: Des images de la libération de la chaîne de télévision CNN Turk

Les soldats putschistes avaient investi pendant la nuit les locaux de la chaîne de télévision, qui quelques heures plus tôt diffusait une interview-choc du président Erdogan via Facetime sur iPhone. Cette vidéo montre la police turque reprendre le contrôle du bâtiment, dans une ambiance extrêmement tendue.

 

8h55: Le bilan humain est revu à la hausse, avec 90 morts et 1.154 blessés, selon l'agence Anatolie

8h50: 200 soldats, retranchés à l'état-major, se sont rendus aux autorités

 

8h42: Le Parlement turc se réunit en séance extraordinaire

Des chars avaient été déployés pendant la nuit autour du Parlement, qui a été bombardé.

 

8h40: Au total, 1.563 militaires auraient été arrêtés après la tentative de coup d'Etat, selon un responsable gouvernemental.

8h39: Les tanks à l'abandon devant l'aéroport Sabiha Gökçen à Istanbul

Il est situé sur la rive asiatique du Bosphore.

 

8h34: Qui est Fethullah Gülen, l'ennemi juré du président turc, que celui-ci accuse d'être à l'origine de la tentative de coup d'Etat?

Il est le suspect numéro 1 pour Recep Tayyip Erdogan. Fethullah Gülen a beau vivre en reclus dans une petite ville des Etats-Unis depuis des années, le président turc voit dans son ennemi juré le vrai responsable de la tentative de putsch qui a secoué la Turquie dans la nuit de vendredi à samedi. A peine arrivé à l'aéroport d'Istanbul, le chef d'Etat, accueilli par une foule énorme, a accusé l'imam et son mouvement d'être à l'origine du coup qui a tenté de le déposer et qui semblait avoir échoué. Toutes nos précisions par ici.

7h32: Le chef de l'armée, libéré des putschistes, aurait été conduit dans un lieu sûr

Le chef d'état-major des armées turques, le général Hulusi Akar, a été libéré des militaires putschistes qui le retenaient sur une base aérienne située dans la banlieue d'Ankara samedi et conduit dans un lieu sûr, ont rapporté les chaînes de télévision.

Le sort du général, remplacé peu auparavant par un général d'armée car il était incapable de remplir ses fonctions, était devenu un mystère, le président turc Recep Tayyip Erdogan déclarant ne pas savoir où il était retenu.

7h26: L'histoire récente turque est émaillée de coups d'Etat

L'armée turque, la plus grande en nombre au sein de l'Otan après les Etats-Unis, a mené trois coups d'Etat (1960, 1971, 1980) et forcé un gouvernement d'inspiration islamiste à quitter sans effusion de sang le pouvoir en 1997. En dehors de celui de 1960, ces putschs ont été réalisés sous la stricte hiérarchie militaire qui a pris le contrôle du pays.

Cette fois-ci, des hauts responsables militaires qui sont généralement très discrets et ne parlent que très rarement à la presse ont défilé par téléphone tout au long de la nuit sur les chaînes de télévision pour dénoncer «un acte illégal» de leurs compagnons d'armes, les appelant à réintégrer immédiatement leurs baraques. Le dernier putsch raté en Turquie remonte à 1963, et son auteur, un colonel, avait été exécuté. La Turquie a depuis aboli la peine de mort.

7h22: L'hôtel d'Erdogan aurait été attaqué par «trois hélicoptères»

Cette précision est donnée par le chercheur turco-britannique Ziya Meral, expert sur la Turquie basé à Londres, sans citer de source.

Le président turc avait affirmé que l'hôtel où il se trouvait en vacances à Marmaris, station balnéaire du sud-ouest de la Turquie, avait été bombardé après son départ.

7h15: L'UE appelle à «un retour rapide à l'ordre constitutionnel»

L'Union européenne a appelé samedi à un «retour rapide à l'ordre constitutionnel en Turquie», après la tentative de putsch, le président du Conseil européen Donald Tusk martelant que les difficultés persistantes du pays «ne pouvaient être résolues par les armes».

6h58: 754 membres des forces armées détenus dans le pays

C'est l'agence officielle Anatolie qui annonce le chiffre. En outre, cinq généraux et 29 colonels ont été démis de leurs fonctions sur ordre du ministre de l'Intérieur Efkan Ala, a précisé l'agence.

 

6h22: Fethullah Gülen, l'ennemi juré d'Erdogan, condamne fermement la tentative de coup d'Etat

Le prédicateur Fethullah Gülen, ennemi juré du président turc Erdogan, a condamné «dans les termes les plus forts» la tentative de coup d'Etat, depuis les Etats-Unis où il réside. «J'ai souffert de plusieurs coups d'Etat militaires au cours des 50 dernières années et trouve donc particulièrement insultant d'être accusé d'avoir un quelconque lien avec cette tentative. Je réfute catégoriquement ces accusations», a-t-il indiqué dans un communiqué.

6h20: La chronologie des événements 

Voici le résumé de ce que l'on sait  de la tentative de coup d'Etat, avec le déroulé des événements heure par heure.

6h16: Le bilan s'alourdit à 60 morts

Par ailleurs, 336 personnes auraient été arrêtées, pour la plupart des militaires, en lien avec cette tentative, a souligné un responsable turc.

6h03: Le Premier ministre annonce avoir nommé un nouveau chef de l'armée par intérim

Il s'agit du général Ümit Dündar, commandant de la première armée basée à Istanbul. Il remplace le général Hulusi Akar, qui serait prisonnier des militaires auteurs de la tentative de putsch. Le président turc Recep Tayyip Erdogan avait auparavant affirmé ignorer son sort.

5h56: Des F-16 frappent les chars des soldats rebelles à Ankara

Des avions de chasse turcs F-16 ont bombardé des chars des putschistes déployés aux alentours du palais présidentiel dans une banlieue de la capitale, a indiqué une source de la présidence turque.

5h46: Les soldats qui bloquaient le pont du Bosphore se rendent

Selon des images diffusées sur plusieurs chaînes, dont CNN, les soldats qui se trouvaient sur le pont du Bosphore, à Istanbul, sont sortis de leurs chars les mains en l'air. Le gouvernement turc affirme que la tentative de coup d'Etat est «terminée».

 

5h32: Un avion a largué une bombe près du palais présidentiel à Ankara, selon la télévision turque

Cette zone est située dans le quartier de Bestepe, une banlieue de la capitale turque abritant le grand complexe présidentiel de Recep Tayyip Erdogan, qui se trouvait à Istanbul au moment de l'attaque, selon la chaîne d'information NTV.

5h29: Le Premier ministre évoque «120 arrestations»

Le Premier ministre Yildirim a fait état de 120 arrestations liées à la tentative de coup d'Etat «idiote» et «vouée à l'échec», en affirmant que la situation était «largement sous contrôle» à la télévision NTV. Un porte-parole du service de renseignements a également évoqué un «retour à la normale».

5h00: Des civils ont été écrasés par des tanks

Des images circulent sur les réseaux sociaux. Nous avons choisi de ne pas les diffuser.

5h00: Une image de l'attaque contre le Parlement

On ne sait pas si l'explosion a été causée par une bombe ou un missile.

 

4h40: Les affrontement ont fait 42 morts à Ankara

Il y a des civils et des policiers parmi les victimes, précise le parquet. Il y a eu des tirs d'hélicoptère et plusieurs explosions contre le Parlement et le QG de la police.

4h10: Les soldats putschistes attaqués par la population

 

3h55: Le secrétaire général d'Erdogan a été kidnappé
C'est ce qu'affirme le président turc.

3h50: Des soldats putschistes ouvrent le feu sur des civils au Parlement, il y a des victimes

 

3h50: Le sort du chef des armées (pro-Erdogan) inconnu

Il était retenu prisonnier par les putschistes, et Erdogan a indiqué que son sort était pour l'instant inconnu.

3h45: Le Quai d'Orsay «appelle à éviter toute violence et à respecter l'ordre démocratique»

Via un communiqué.

3h40: Erdogan affirme que son hôtel a été bombardé

Il affirme que des F-16 putschistes ont bombardé son hôtel dans la ville portuaire de Marmaris, où il était en vacances, juste après son départ.

3h25: Erdogan promet «une purge» chez les militaires

Le président accuse à nouveau le mouvement Gülen d'être derrière, malgré le démenti de son fondateur, exilé aux Etats-Unis.

 

3h15: «Le leader du complot paiera le prix devant toute la nation»

Déclaration d'Erdogan.

 

3h00: Foule massive contre le coup d'Etat

La population turque aura joué un rôle central pour repousser le coup.

 

2h50: La situation est loin d'être calme

Des échanges de tirs entre l'armée et la police continue, et une nouvelle explosion a retenti à Istanbul.

 

2h40: Quelques soldats putschistes dans les studios de CNN Turk

Ceux qui étaient à la télévision publique TRT se sont en revanche rendus sans résistance.

 

2h35: L'avion d'Erdogan a atterri, il devrait bientôt s'adresser à la nation

L'avion présidentiel a atterri à l'aéroport Attaturk d'Istanbul.

 

2h30: Un colonel de la gendarmerie, Yurdakul Akkus, détenu pour la tentative de coup d'Etat

On ne sait pas s'il s'agit du leader. 37 officiers, principalement des militaires de la gendarmerie et de l'armée de l'air, ont été arrêtés.

Voici la photo de Yurdakul Akkus:

 

2h25: 12 blessés dont 2 critiques dans l'explosion au Parlement

 

2h20: L'avion d'Erdogan va désormais pouvoir atterrir

 

2h15: L'Allemagne et la Grèce font part de leur soutien à Erdogan

Ces déclarations de Merkel et Tsipras arrivent assez tardivement, alors que le coup semble avoir été endigué.

 

2h10: Des manifestants sous les tanks

Cette image de la résistance au coup d'Etat à Istanbul tourne beaucoup sur Twitter.

 

2h05: Les forces gouvernementales ont bien repris le contrôle de la télévision publique

Cinq soldats ont été arrêtés. La présenatrice a expliqué avoir lu la déclaration des putschistes menacée d'une arme.

Sur les images, on voit des hommes armés qui sont des membres des forces spéciales de la police turque, qui ont aidé à reprendre le contrôle.

 

2h00: Explosion au Parlement

Il y aurait des blessés selon les médias turcs.

 

1h55: 13 militaires putschistes arrêtés

Dont trois officiers «de rang» ont été arrêtés.

 

1h45: «La tentative de coup d'Etat a été repoussée»

C'est le porte-parole du Renseignement turc qui l'annonce officiellement.

 

1h40: Obama appelle à soutenir le gouvernement «démocratiquement élu»

Le président des Etats-Unis Barack Obama a exhorté vendredi toutes les parties en Turquie à soutenir le gouvernement turc «démocratiquement élu» du président Recep Tayyip Erdogan, alors qu'un coup d'Etat est en cours dans le pays, selon la Maison Blanche.

1h30: Un hélico putschiste abattu par un F-16 pro-Erdogan

 

1h30: Le mouvement Gülen condamne le coup

Accusé par Erdogan d'avoir fomanté le coup, le mouvement dément et condamne le putsch militaire.

 

1h20: Le rapport de force semble s'inverser

Des forces pro-Erdogan auraient repris contrôle de la télévision publique.

 

1h10: 17 policiers tués à Ankara lors d'une attaque des putschistes

C'est dans l'explosion qui a été entendue au QG de la police (qui soutient Erdogan).

 

1h05: Les mosquées, meilleurs alliés d'Erdogan

Les imams relaient l'appel d'Erdogan à descendre dans la rue toutes les demi-heures environ.

 

1h00: Qui est derrière le coup?

Erdogan a accusé le mouvement islamiste Gülen dirigé par l'imam turc résidant aux États-Unis Fethullah Gülen. Mais pour l'instant, pas de confirmation, attention à l'instrumentalisation.

0h55: Trois partis d'opposition dénoncent le coup

Il y a le parti pro-kurde HDP, le parti nationaliste MHP et le parti républicain du peuple, tous dénoncent le coup d'Etat.

0h50: Foule massive pro-Erdogan à Istanbul

Une partie de la population turque a visiblement répondu à l'appel d'Erdogan.

 

0h50: Des tanks devant le Parlement

Selon certains témoignages, des chars auraient tirés mais cette information n'a pas été confirmée pour l'instant.

 

0h40: Trois blessés à Istanbul

Dans des échanges de tirs.

 

0h35: Des supporteurs d'Erdogan montent sur les tanks de l'armée

 

0h30: La police semble fidèle à Erdogan

Sur cette vidéo, des policiers arrêtent des militaires putschistes.

 

0h30: L'ancien président appelle les leaders du coup à rendre les armes

Abdullah Gul est intervenu sur CNN Turk, également via Facetime.

 

 

0h25: L'offensive aérienne contre le QG de la police continue

Des témoins parlent de tirs d'hélicoptère.

 

0h15: L'UE appelle au «respect des institutions démocratiques»

Le chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a appelé vendredi à la «retenue» et au «respect des institutions démocratiques» en Turquie. «En contact constant avec la délégation de l'UE à Ankara et Bruxelles depuis la Mongolie (où la Haute représentante se trouve pour un sommet UE-Asie, ndlr). Appel à la retenue et au respect pour les institutions démocratiques», a publié Mme Mogherini sur le réseau social Twitter.

0h05: Des manifestants pro-Erdogan place Taksim

 

0h05: Le numéro 2 de l'armée annonce qu'il ne soutient pas le putsch

On a donc le chef de l'Etat major et le numéro 2 qui s'opposent au coup.

 

 

0h00: Marcel Dessailly en Turquie

Il fait la fête mais s'inquiète...

 

0h00: Grosse explosion entendue à Ankara

Apparemment c'était proche de la télé publique TRT.

23h45: Erdogan n'aurait pas pu atterrir en Turquie et aurait demandé l'asile politique en Allemagne

C'est une information du renseignement américain relayée par MSNBC.

 

23h30: Erdogan s'exprime via Facetime, appelle les Turcs à descendre dans la rue

Erdogan appelle les Turcs à descendre dans les rues pour résister à la tentative de coup d'Etat. C'est sans doute une première ahurissante, le président turc s'exprimait via Facetime et la journaliste de la télévision tenait un iPhone devant la caméra.

 

23h20: Le bâtiment du parti du gouvernement encerclé par l'armée

L'image a été partagée par un journaliste turc.

 

23h15: Les militaires putschistes annonce un couvre-feu et la loi martiale

Dans un communiqué publié par la télévision publique turque TRT. «Nous ne permettrons pas que l'ordre public soit dégradé en Turquie. (...) Un couvre-feu est imposé sur le pays jusqu'à nouvel ordre», a indiqué notamment dans un communiqué signé par le «Conseil de la paix dans le pays», qui dit avoir «pris le côntrôle dans le pays» alors que des hélicoptères survolaient la capitale turque Ankara après des vols à basse altitude d'avions de combat.

23h15: John Kerry espère «paix» et «continuité» en Turquie

Le chef de la diplomatie américaine réagit à l'instant.

23h15: La présence de l'armée est massive à Ankara

Tanks dans les rues et à l'aéroport, vol de chasseurs F16.

 

23h15: L'armée prend le contrôle d'une chaine de télévision gouvernementale

Des militaires sont arrivés à la chaîne TRT.

23h10: Vidéo des tirs d'un hélicoptère à Ankara

A priori, il s'agit d'un hélicoptère des putschistes.

 

23h00: Erdogan est en sécurité et va s'adresser à la nation

Selon CNN, le président turc est «en sécurité» et va bientôt s'adresser à la nation.

 

22h55: Le chef d'état-major «otage» de militaires putchistes (agence progouvernementale)

Il ne ferait donc pas partie des putschistes.

22h45: Communiqué de l'armée qui revendique le coup d'Etat

Il a été envoyé par l'état major de l'armée à des journaux d'opposition. «Les forces armées turques ont complètement pris le contrôle de l'administration du pays pour réinstaurer l'ordre constitutionel, les droits de l'homme et les libertés, la loi et la sécurité qui a été affaiblie. Les accords internationaux sont toujours valides. Nous espérons que nos bonnes relations avec tous les pays continueront»

 

22h40: L'armée turque revendique un coup d'Etat pour «rétablir la démocratie»

L'état-major a publié un communiqué officiel revendiquant un coup d'Etat et promettant de «rétablir la démocratie», selon la journaliste turque Tulin Daloglu.

 

 

Des mouvements militaires sont en cours en Turquie. Le Premier ministre turc Binali Yildirim a dénoncé vendredi une «tentative illégale» de prise du pouvoir par un groupe au sein de l'armée, peu après la fermeture partielle dans le sens Asie-Europe de ponts sur le Bosphore à Istanbul, selon une chaîne de télévision.

Il a averti ceux impliqués dans cette action «illégale» qu'ils paieraient «le prix le plus élevé». Dans le même temps, des avions de chasse survolaient à basse altitude Ankara suivis d'hélicoptères, a constaté l'AFP. Des chaînes d'information turques ont fait état de leur côté d'une «tentative de coup d'Etat». La chaîne d'information CNN-Türk a rapporté une mobilisation «extraordinaire» devant le siège de l'état-major des armées.