VIDEO. Afro-américains abattus aux Etats-Unis: Beyoncé et Marc Zuckerberg réagissent

WEB Durant un concert à Glasgow, Queen B a notamment fait observer un moment de silence au public à la mémoire d’Alton Sterling et Philando Castile…

20 Minutes avec agence

— 

Le show de Beyoncé pendant le Super Bowl 2016.
Le show de Beyoncé pendant le Super Bowl 2016. — SIPANY/SIPA

Les morts d’Alton Sterling et de Philando Castile ont indigné les Etats-Unis. Les deux hommes, noirs, ont été abattus par la police en début de semaine, à Bâton-Rouge (Louisiane) et Falcon Heights (Minnesota).

Si d’emblée les Américains sont descendus dans la rue pour dénoncer ces nouvelles bavures policières, de nombreuses personnalités, parmi lesquelles Beyoncé ou Mark Zuckerberg, ont tenu à réagir à ces deux décès survenus dans des circonstances encore troubles.

>> A lire aussi : Les Noirs abattus par la police symbolisent un «grave problème» aux Etats-Unis, déclare Obama

Durant un concert à Glasgow (Ecosse), Queen B a fait observer un moment de
silence au public à la mémoire des deux hommes âgés de 37 et 32 ans et de « toutes les autres victimes de la police ».

Sur son site Internet, la chanteuse a également écrit : « Nous en avons plus qu’assez des assassinats contre de jeunes hommes et femmes dans notre communauté. Il est de notre responsabilité de prendre position et de demander qu’ils arrêtent de nous tuer […]. La peur ne justifie rien, la haine ne gagnera pas. »

>> A lire aussi : VIDEO. Des Destiny's Child au Super Bowl, les Etats-Unis découvrent une Beyoncé engagée

« J’espère que nous ne verrons plus de vidéos comme celle de Diamond »

De son côté, Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, a réagi directement sur le réseau social. « Mes pensées vont à la famille Castile et à toutes les autres familles qui ont eu à subir une tragédie similaire. […] Si j’espère que nous ne verrons plus de vidéos comme celle de Diamond, elle nous rappelle […] que nous avons encore beaucoup de progrès à faire », a-t-il écrit sa page.

Pour rappel, Diamond Reynolds, la compagne de Philando Castile, avait partagé l’agonie de son conjoint, toujours tenu en joue par un policier, sur Facebook Live, l’application de diffusion de vidéos en direct.