Attentat à Bagdad: Le bilan passe à 119 morts et 140 blessés

IRAK L'attentat suicide perpétré ce dimanche par un djihadiste de Daesh est le plus meurtrier survenu dans la ville cette année...

20 Minutes avec AFP

— 

Un attentat suicide revendiqué par Daesh est survenu à Bagdad (Irak) le dimanche 3 juillet 2016, dans une rue commerçante et bondée.
Un attentat suicide revendiqué par Daesh est survenu à Bagdad (Irak) le dimanche 3 juillet 2016, dans une rue commerçante et bondée. — AFP

Le bilan humain ne cesse d’empirer. L’attaque de Daesh survenue à l’aube, ce dimanche, dans une zone commerçante de Bagdad ( Irak) a fait au moins 119 morts selon un nouveau bilan, non définitif. Il s’agit de l’attentat le plus meurtrier survenu dans cette ville cette année.

Un djihadiste a fait exploser sa voiture piégée dans le quartier de Karrada alors que la rue était bondée en cette période de ramadan. De nombreux habitants faisaient leurs courses en prévision de la fête marquant la fin du mois sacré pour les musulmans, prévue en début de semaine prochaine.

140 blessés

Les responsables de sécurité ont également indiqué que le nombre de blessés s’élevait à 140. La déflagration, puissante, a provoqué des incendies dans plusieurs immeubles et les pompiers tentaient toujours, douze heures après l’attentat, d’éteindre les flammes.

L’attentat suicide de ce dimanche est survenu une semaine après la perte par Daesh de son fief de Falloudja, à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Bagdad.

Le Premier ministre irakien Haider Al-Abadi s’est rendu sur les lieux de l’attaque et a promis de « punir » les responsables.

Dans un communiqué diffusé par SITE, le centre américain de surveillance de sites djihadistes, l’organisation Etat islamique, a affirmé qu’un kamikaze irakien avait fait exploser une voiture piégée près d’un rassemblement de chiites, une communauté musulmane majoritaire en Irak considérée comme hérétique par Daesh.