Vol MH370: Des débris découverts à Zanzibar vont être analysés

RECHERCHES Des pêcheurs ont trouvé l’aile coincée dans une grotte sur la côte ouest de l’îlot de Kojani…

20 Minutes avec AFP

— 

Un débris présumé du MH370
Un débris présumé du MH370 — SIPA

Le mystère reste toujours entier sur la disparition du vol MH370. Plus de deux ans après le drame, de nouveaux débris ont été retrouvés au large de Zanzibar. Des pêcheurs ont trouvé et remis aux autorités tanzaniennes une partie d’une aile d’avion qui sera analysée afin de déterminer si elle appartient au Boeing de la Malaysia Airlines disparu en mars 2014.

>> A lire aussi : Le point sur l'enquête de la disparition du vol MH370

« Le débris sera emmené lundi par la mer jusqu’à Dar es Salaam, où nous attendrons que les experts et officiers malaisiens enquêtent en vue de déterminer s’il appartient à l’avion disparu », a déclaré Valley Chamulungu, un responsable de la TCAA, depuis l’île de Kojani, où le morceau d’aile a été retrouvé.

Les recherches se termineront début août

Cette île se trouve à plus de 900 kilomètres au nord de plages du Mozambique où ont déjà été retrouvés des débris appartenant avec « quasi-certitude », selon les autorités malaisiennes et australiennes, au vol MH370. « Nous avons trouvé l’aile coincée dans une grotte sur la côte ouest de l’îlot de Kojani, nous l’avons vue alors que nous rentrions de la pêche, nous l’avons sortie de l’eau et conservée, pensant qu’elle avait de la valeur », a déclaré le chef des pêcheurs, Hamad Chungua.

>> A lire aussi : Les autorités australiennes estiment que l'avion pourrait ne jamais être retrouvé

Un débris retrouvé en juillet 2015 sur l’île française de la Réunion a été identifié comme appartenant à l’appareil disparu. Quatre autres fragments découverts en Afrique du Sud, au Mozambique et à Maurice, dans l’océan Indien, ont été identifiés avec une « quasi-certitude » comme provenant du MH370.

Une vaste campagne de recherches menée sous la houlette de l’Australie pour retrouver le MH370 est en cours dans le sud de l’océan Indien et devrait être achevée début août.