Condamné pour un meurtre, le protagoniste du podcast à succès «Serial» sera rejugé

ETATS-UNIS Adnan Syed est emprisonné depuis plus de 16 ans et n'a jamais cessé de clamer son innocence...

P.B. avec AFP

— 

Adan Syed, condamné pour meurtre en 1999, sera rejugé, a annoncé son avocat le 30 juin 2016.
Adan Syed, condamné pour meurtre en 1999, sera rejugé, a annoncé son avocat le 30 juin 2016. — SERIAL

Serial. Si vous n'avez jamais entendu parler de ce podcast téléchargé plus de 130 millions de fois, arrêtez la lecture de cet article et revenez dans 10 heures après une séance de «binge-listening». Véritable phénomène, ce feuilleton a tenu en haleine l'Amérique en 2014, avant Making a Murderer, avec une question brûlante: Adnan Syed, un lycéen condamné à la prison à vie pour le meurtre de son ex-petite amie en 1999, est-il innocent?

Après un recours déposé par son avocat, un juge de Baltimore a annoncé jeudi qu'un nouveau procès aurait lieu prochainement. Et alors que l'affaire n'avait pas fait grand bruit à l'époque, les débats seront cette fois suivis par des millions d'Américains.

"Nous avons obtenu un nouveau procès pour Adnan Syed !!!", a confirmé son nouvel avocat, Justin Brown, sur Twitter. Serial a publié l'avis officiel du juge.

La fiabilité de la géolocalisation du téléphone portable en question

La juge a pris cette décision car à l'époque, l'avocate de Syed, aujourd'hui décédée, avait commis la faute de ne pas contre-interroger un expert en télécommunications sur la fiabilité de la géolocalisation du téléphone portable de Syed grâce aux tours de téléphonie cellulaire. Ces données de bornage, à l'exactitude très controversée, avaient été déterminantes pour emporter la condamnation du jeune homme.

Selon de nombreux observateurs, l'avocate, pourtant réputée, n'avait pas fait un travail exemplaire. Elle avait notamment refusé de faire témoigner un témoin-clé qui aurait pu fournir un alibi partiel au jeune homme, alors que la chronologie des événements, entre la fin des cours et le meurtre, se joue à la minute près.

16 ans en prison

Aujourd'hui trentenaire, Adnan Syed a été longuement interviewé depuis la prison pour le podcast. Il n'a jamais cessé de clamer son innocence mais ses explications sur un trou de mémoire ont toujours semé le doute dans l'esprit des auditeurs. Lors du dernier épisode, la journaliste Sarah Koenig ne se prononce pas mais rappelle qu'une condamnation doit être décidée «au-delà de tout doute raisonnable». Un nouveau jury sera chargé de trancher.