Nicolas Pisapia et son avocat le 25 avril 2016
Nicolas Pisapia et son avocat le 25 avril 2016 — ERIKA SANTELICES / AFP

REPUBLIQUE DOMINICAINE

«Air Cocaïne»: Le Français Nicolas Pisapia sera fixé sur son sort ce mardi

Lors de la dernière audience, le 5 mai, le parquet avait demandé la confirmation du verdict de première instance, qui était de vingt ans de prison...

La justice dominicaine confirmera ou non ce mardi la condamnation à vingt ans de prison pour trafic de drogue du Français Nicolas Pisapia, condamné dans le cadre de l’affaire dite « Air Cocaïne ».

Le verdict devrait être prononcé vers midi (18h en France), a précisé à l’AFP son avocat français Julien Pinelli.

« Je ne suis coupable de rien, je suis innocent »

Il aurait dû l’être le 7 juin dernier mais un report avait été décidé à la dernière minute, l'un des magistrats étant souffrant.

Me Pinelli avait regretté ce report, « une épreuve supplémentaire pour Nicolas Pisapia, qui attend cette décision avec une particulière anxiété ».

>> A lire aussi : Les soutiens de Nicolas Pisapia dénoncent les reports d'audience à répétition

Lors de la dernière audience, le 5 mai, le parquet avait demandé la confirmation du verdict de première instance, tandis que Me Pinelli, dénonçant « des irrégularités » dans la procédure de première instance, demandait l’abandon des poursuites.

« Je ne suis coupable de rien, je suis innocent », avait affirmé devant la cour d’appel Nicolas Pisapia, 40 ans, comparaissant libre et présenté comme le passager du jet intercepté en mars 2013 à l’aéroport de Punta Cana avec 680 kilos de cocaïne à son bord.

Les deux pilotes visés par un mandat d’arrêt international

Me Pinelli a prévu de saisir la Cour suprême en cas de confirmation du verdict de première instance.

La date d’audience pour Alain Castany, autre Français dans ce dossier et présenté comme un apporteur d’affaires, n’est pas connue, les deux cas étant traités séparément. En première instance en août 2015, les deux hommes avaient été condamnés à 20 ans de prison.

Dans cette affaire, les deux pilotes français, Pascal Fauret et Bruno Odos, ont vu leur condamnation à 20 ans de prison confirmée en appel par la justice dominicaine. Sous contrôle judiciaire en France après leur évasion rocambolesque de République dominicaine fin 2015, ils sont visés par un mandat d’arrêt international émis par ce pays des Caraïbes.

>> A lire aussi : L'instruction du dossier en France est terminée

La justice française, qui écarte toute extradition, enquête sur ce vaste trafic international de drogue. L’instruction de l’affaire Air Cocaïne est en voie d’achèvement en France.

Un autre Français, Christophe Naudin, expert en sécurité aérienne de 53 ans, est en détention provisoire en République dominicaine pour son implication dans l’évasion, après avoir été extradé en mars depuis l’Egypte.