Brexit: David Cameron prépare sa sortie et celle du Royaume-Uni

UNION EUROPEENNE Un département spécial va être créé pour commencer à travailler sur la sortie de l’UE. Le nouveau Premier ministre sera quant à lui connu le 9 septembre…

H. B. avec AFP

— 

David Cameron après l'annonce des résultats du vote sur le Brexit, le 24 juin 2016
David Cameron après l'annonce des résultats du vote sur le Brexit, le 24 juin 2016 — Odd ANDERSEN / AFP

Les choses se précisent. Le gouvernement britannique a annoncé ce lundi la création d’un département spécial qui va commencer à travailler sur le Brexit. Le nouveau département « mènera un travail intensif sur les réformes nécessitant d’être mises en œuvre afin de fournir des propositions et des avis à un nouveau Premier ministre », a précisé le porte-parole à l’issue d’un conseil des ministres.

>> A lire aussi : Comment fonctionne l'article 50 qui va régir le divorce entre le Royaume-Uni et l’UE

Le Premier ministre David Cameron, silencieux depuis l’annonce de sa démission au lendemain du référendum, prépare également sa sortie du gouvernement. Les conservateurs britanniques ont également annoncé que le remplaçant de David Cameron serait nommé d’ici le 9 septembre.

Plus de la moitié du cabinet travailliste a démissionné

Autre conséquence du Brexit, les démissions en cascade au sein du Parti travailliste. Dix-huit membres du cabinet fantôme travailliste, soit plus de la moitié de la formation d’opposition, ont démissionné depuis dimanche pour marquer leur désaccord avec leur leader Jeremy Corbyn. Ce dernier est accusé de ne pas avoir assez défendu le maintien dans l’Union européenne.

>> A lire aussi : Pourquoi la procédure de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne risque de traîner

« Il est temps pour toi de te retirer », a écrit lundi, à l’adresse de Jeremy Corbyn, Angela Eagle en charge des entreprises dans le cabinet fantôme dans sa lettre de démission. Avant elle, John Healey, chargé du logement, Lisa Nandy, de l’énergie et Owen Smith, du travail et des retraites avaient annoncé lundi leur démission, faisant suite à celles déjà enregistrées dimanche.