«Préoccupé» par Donald Trump, Marco Rubio va se représenter au Sénat

ETATS-UNIS L'ancien candidat à la présidence avait annoncé qu'il se retirait de la vie politique...

20 Minutes avec AFP

— 

Les candidats républicains Marco Rubio, Donald Trump et Ted Cruz, lors du débat du 25 février 2016.
Les candidats républicains Marco Rubio, Donald Trump et Ted Cruz, lors du débat du 25 février 2016. — G.CORONADO/SIPA/AP

Il revient. L'ancien prétendant à la Maison Blanche Marco Rubio, un temps espoir du parti républicain aux primaires face à Donald Trump, a annoncé mercredi qu'il se représenterait finalement au Sénat en novembre.

«J'ai décidé de chercher à me faire réélire au Sénat des Etats-Unis», a déclaré le sénateur de Floride dans un communiqué, rappelant que la chambre haute du Congrès avait un «pouvoir constitutionnel de contrepoids face aux excès du président».

Le mandat de sénateur de Marco Rubio, 45 ans, se termine à la fin de l'année et il avait dit qu'il ne se représenterait pas, afin de se consacrer exclusivement à la course à la Maison Blanche. Mais il avait dû jeter l'éponge en mars après avoir été largement battu à la primaire de son propre Etat. Le sénateur d'origine cubaine estime que, quel que soit le vainqueur de l'élection présidentielle, «il y a des raisons de s'inquiéter».

«D'importants désaccords» avec Trump

Mais «la perspective de Trump à la présidence me préoccupe aussi», a-t-il ajouté. «Ce n'est un secret pour personne que j'ai d'importants désaccords avec Donald Trump. (...) Certaines de ses déclarations, notamment sur les femmes et les minorités, sont non seulement insultantes mais inacceptables».

«S'il est élu, nous aurons besoin de sénateurs désireux de l'encourager dans la bonne direction et si besoin capables de lui résister», a poursuivi Rubio. Le Sénat est actuellement dominé par les républicains. Un tiers des postes de sénateurs seront remis en jeu le jour de la présidentielle, le 8 novembre, et le parti républicain craint un effet négatif de la candidature de Donald Trump sur les autres scrutins.