Irak: La ville de Fallouja «quasiment vidée» de Daesh

DJIHADISTES Il ne reste que quelques combattants de l’Etat islamique dans les quartiers du nord…

20 Minutes avec AFP

— 

Un des camps de déplacés autour de Fallouja, en Irak, le 18 juin 2016
Un des camps de déplacés autour de Fallouja, en Irak, le 18 juin 2016 — MOADH AL-DULAIMI / AFP

Presque libre. « Le nord et le centre de Fallouja ont quasiment été vidés de Daesh ». Les forces irakiennes ont reconquis la quasi-totalité de Fallouja, où le groupe Etat islamique (EI) ne résiste plus que dans deux quartiers du nord de la ville située à l’ouest de Bagdad. « Il ne reste des combattants de l’EI que dans les quartiers de Al-Mouallemine et Al-Jolan dans le nord », a indiqué le général Abdulwahab al-Saadi.

« A Al-Jolan, ils ont opposé une certaine résistance mais nous sommes en train de les repousser et nous en avons tués un bon nombre », a-t-il poursuivi.

>> A lire aussi : Raqqa, Mossoul, Fallouja, Daesh attaqué sur plusieurs fronts

Seul un tiers de la ville sécurisée, selon les Américains

Les forces d’élite du contre-terrorisme (CTS), la police fédérale et d’autres unités militaires sont aux avant-postes de l’offensive lancée le 23 mai pour reprendre Fallouja, aux mains des djihadistes depuis janvier 2014. Trois quart de la ville sont sous leur contrôle, selon le général Saadi et d’autres commandants.

>> A lire aussi : Daesh a perdu près de la moitié du territoire conquis en Irak

Mais Christopher Garver, porte-parole de la coalition internationale antidjihadistes conduite par les Etats-Unis, a déclaré mardi que, selon les critères de l’armée américaine, seul un tiers de la ville irakienne avait été sécurisé.