Migrants: Une petite fille née en mer après un sauvetage

MEDITERRANEE Plus de 11 % des nouveaux arrivants sont des femmes, et beaucoup sont enceintes…

20 Minutes avec AFP

— 

Sauvetage de migrants au large de la Sicile le 27 mai 2016.
Sauvetage de migrants au large de la Sicile le 27 mai 2016. — STR / AFP GUARDIA COSTIERA / AFP

Gelila se porte bien. Cette petite fille est une miraculée. Elle est née en Méditerranée à bord d’un navire néerlandais qui a sauvé sa mère érythréenne et 243 autres migrants à bord d’une embarcation en difficulté.

« Elle est née (jeudi) à bord de la frégate Van Amstel. Sa mère a été sauvée mercredi soir d’un navire en détresse à 80 milles (150 km) au sud-ouest de la Grèce », a déclaré Karen Loos-Gelijns, porte-parole de la marine royale néerlandaise.

>> A lire aussi : Nouvel afflux de migrants, trois naufrages cette semaine en Méditerranée

Beaucoup de femmes enceintes sur les bateaux

La mère a décidé de prénommer la petite fille Gelila, ce qui signifie selon elle « de l’océan ». « L’enfant est fragile, mais la mère et le nourrisson se portent bien », a assuré le ministère.

Selon le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), plus de 52.600 migrants sont arrivés cette année par la mer en Italie, soit une moyenne de plus de 300 par jour qui tend à augmenter fortement en été. Quasiment tous ces migrants sont originaires d’Afrique de l’Ouest ou de la Corne de l’Afrique, passés essentiellement par la Libye.

>> A lire aussi : Plus de 200.000 migrants sont arrivés via la Méditerranée depuis début 2016

Plus de 11 % de ces nouveaux arrivants sont des femmes. Beaucoup voyagent enceintes, et les navires de secours qui patrouillent entre la Libye et l’Italie ont enregistré ces dernières années une bonne demi-douzaine de naissances dans les heures ayant suivi le sauvetage de la mère.