Allemagne: Un ex-gardien d’Auschwitz condamné à cinq ans de prison

JUSTICE Une condamnation qui tombe 71 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale…

20 Minutes avec agences

— 

L'ancien gardien d'Auschwitz Reinhold Hanning, 94 ans, à Detmold en Allemagne le 11 juin 2016
L'ancien gardien d'Auschwitz Reinhold Hanning, 94 ans, à Detmold en Allemagne le 11 juin 2016 — Bernd Thissen dpa

La justice allemande a rendu son verdict ce vendredi. Reinhold Hanning, ex-gardien d’Auschwitz, a été condamné à « cinq ans de prison pour complicité dans le meurtre de 170.000 personnes », a déclaré le tribunal de Detmold (Allemagne), 71 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

« Il savait qu’à Auschwitz des gens innocents étaient assassinés quotidiennement dans des chambres à gaz » a ajouté la Cour. « J’ai honte d’avoir laissé cette injustice se produire et de ne rien avoir fait pour l’empêcher » avait déclaré l’ancien SS dans une confession lue par ses avocats, rompant avec des décennies de silence.

« Un grand pas, même tardif »

Pour les survivants de la Shoah et les descendants des victimes, ce procès marquait un « grand pas, même tardif » dans « l’examen complet des meurtres de masse à Auschwitz », avaient souligné leurs avocats dans un communiqué.

L’accusation ne reprochait à l’ancien SS aucun acte criminel précis, mais l’avait dépeint en « rouage » de l’extermination. Six ans de prison avaient été requis contre Reinhold Hanning, qui encourait trois à quinze ans de réclusion.

La défense réclamait l’acquittement

Dépeignant « un cauchemar» qu’il a « essayé toute sa vie de refouler », l’ancien garde a de son côté reconnu qu’il « savait qu’une grande partie des gens qui arrivaient en train » étaient « abattus, gazés et brûlés ». « Je pouvais voir comment les cadavres étaient transportés (…) Je percevais les odeurs d’incinération ».

Jeune, Reinhold Hanning travaillait dans une usine à vélo. A 18 ans, il avait été engagé dans les Waffen SS, avait combattu aux Pays-Bas, dans les Balkans et sur le front russe. Blessé, il avait été transféré début 1942 à Auschwitz, dans l’unité Totenkopf (tête de mort), camp de concentration où quelque 1,1 million de personnes, dont un million de Juifs, ont péri entre 1940 et 1945.

>> A lire aussi : Allemagne: Le procès de l'ex-infirmier d'Auschwitz ajourné au 14 mars