La police britannique annonce la mort de la députée pro-UE Jo Cox

ROYAUME-UNI Le camp pro-Union européenne avait auparavant annoncé la suspension de sa campagne...

W.P.

— 

La députée britannique Jo Cox décédée jeudi 16 juin 2016 à la suite de son agression.
La députée britannique Jo Cox décédée jeudi 16 juin 2016 à la suite de son agression. — Yui Mok/AP/SIPA

La police britannique annonce le décès, jeudi après-midi, de la députée britannique Jo Cox, qui avait été attaquée le même jour dans le nord de l’Angleterre. Selon les médias britanniques, elle avait été blessée par balles et à l’arme blanche.

Une enquête approfondie est « en cours »

« J’ai le regret d’annoncer qu’elle est morte des suites de ses blessures », a indiqué la chef de la police locale, Dee Collins, lors d’une conférence de presse. Le décès a été prononcé à 13h48 (14h48, heure française), a-t-elle précisé. « Il s’agit d’une enquête très importante avec un grand nombre de témoins qui sont en ce moment interrogés par la police », a expliqué Dee Collins, ajoutant qu’une « enquête approfondie était en cours pour établir le motif de cette attaque. »

« La haine n’a pas de croyance, de race ou de religion, c’est un poison »

Le mari de la députée, Brendan Cox, s’est exprimé sur le décès de sa femme, à qui il a rendu hommage. « Jo croyait en un monde meilleur et elle s’est battue pour ça à chaque jour de sa vie avec une énergie et une joie de vivre qui épuiseraient la plupart des gens. » Brendan Cox a également déclaré que sa femme « aurait voulu deux choses par-dessus tout. Que nos précieux enfants baignent dans l’amour, et que nous nous unissions pour lutter contre la haine qui l’a tuée. La haine n’a pas de croyance, de race ou de religion, c’est un poison. »

De nombreux hommages sur les réseaux sociaux

David Cameron a réagi au décès de Jo Cox sur son compte Twitter.

« La mort de Jo Cox est une tragédie. C’était une députée engagée et un membre attentionné du Parlement. Mes pensées vont avec son mari Brendan et ses deux jeunes enfants. »

Les hommages continuent de pleuvoir sur Twitter, où politiques des deux camps travaillistes et conservateurs saluent une députée engagée.

Pierre Moscovici a également réagi au drame. Le Commissaire européen se dit « choqué » et évoque « une minute de silence émue à l’Eurogroupe. »

Un peu plus tard, Manuel Valls a twitté sur son compte : « Profonde tristesse pour Jo Cox et le peuple britannique. À travers elle, notre idéal démocratique a été visé. Ne jamais l’accepter ! »

Enfin, John Kerry, actuellement en voyage diplomatique au Danemark, a aussi tenu à s’exprimer sur le décès de Jo Cox. « Je me joins à vous [le Premier ministre danois Lars Løkke Rasmussen] pour exprimer ma profonde peine de voir qu’une jeune parlementaire, qui manifestement était une jeune femme avec un talent immense, a été tuée dans l’exercice de ses fonctions au sein de sa circonscription. C’est une attaque contre tous ceux pour qui la démocratie importe et qui ont foi en elle », a-t-il déclaré.