Iran: Une Irano-britannique accusée d'avoir voulu «renverser le régime»

EMPRISONNEMENT La mère de famille, qui possède la double nationalité, a été placée en détention…

20 Minutes avec AFP

— 

Nazanin Zaghari-Ratcliffe et sa fille âgée de 22 mois.
Nazanin Zaghari-Ratcliffe et sa fille âgée de 22 mois. — Handout / Free Nazanin campaign

Nazanin Zaghari-Ratcliffe est détenue depuis le 3 avril en Iran. Le régime accuse cette Irano-Britannique d’avoir voulu « renverser le régime ». « Elle était membre de sociétés et fondations étrangères visant à préparer et exécuter des projets (…) avec pour objectif de renverser en douceur le régime sacré de la République islamique », accuse ce mercredi le communiqué des Gardiens de la révolution de la province de Kerman (sud-est), où elle a été emprisonnée.

Son mari avait organisé vendredi un rassemblement devant l’ambassade d’Iran à Londres pour réclamer sa libération.

>> A lire aussi : Elections en Iran, «il peut y avoir un renversement»

« Activités criminelles » et « espionnage » selon Téhéran

Agée de 37 ans et détentrice de la double nationalité irano-britannique qui n’est pas reconnue en Iran, elle a été arrêtée le 3 avril à l’aéroport de Téhéran alors qu’elle s’apprêtait à rentrer au Royaume-Uni avec sa fille, alors âgée de 22 mois, après une visite à sa famille en Iran.

>> A lire aussi : Le procès d’un journaliste du Washington Post pour espionnage en Iran

« Ils ont d’abord parlé d’un problème de passeport, demandant à ma femme de confier notre fille à ses parents avant de les suivre », a déclaré son mari Richard.

Le communiqué des Gardiens de la révolution affirme que Nazanin Zaghari-Ratcliffe « était l’une des principales responsables des réseaux de sociétés hostiles qui menaient des activités criminelles sous la direction et avec le soutien de services d’espionnage de gouvernements étrangers ».