Attentat d'Orlando: Omar Mateen, le terroriste présumé, un utilisateur d'applis de rencontres gay?

TERRORISME Il a été aperçu «une douzaine de fois» en trois ans dans l'établissement...

P.B.

— 

Deux photos non datées d'Omar Mateen, l'auteur de l'attentat d'Orlando.
Deux photos non datées d'Omar Mateen, l'auteur de l'attentat d'Orlando. — REX/SHUTTERSTOCK/SIPA

Quand Omar Mateen a massacré 49 personnes et blessé 53 autres, dimanche, ce n’était pas la première fois qu’il était présent dans le club Pulse. Des témoins affirment au Orlando Sentinel l’avoir aperçu dans cette boîte majoritairement fréquentée par des homosexuels à plusieurs reprises. Et selon le L.A. Times, il était également actif sur une app de dating gay. Mateen a notamment envoyé plusieurs messages à une personne qui a contacté les autorités.

« Parfois, il buvait assis au bar, seul. Parfois, il était tellement ivre qu’il parlait fort et devenait agressif », raconte un témoin, qui affirme l’avoir vu « une douzaine de fois » en trois ans. « Il nous avait parlé de sa femme et de son fils ». « Il se plaignait souvent que son père était trop strict », indique une autre personne à la radio canadienne CJAD.

Actif sur l’app Jack’d

Si ces témoins d’Orlando refusent de spéculer sur l’orientation sexuelle de Mateen, l’auteur de l’attaque, qui a revendiqué son allégeance à Daesh, utilisait, semble-t-il, Jack’d, une app de dating gay. Un membre indique au L.A. Times l’avoir « aussitôt reconnu » et avoir contacté les autorités pour leur montrer les messages échangés.

S’il a finalement visé le club Pulse, Omar Mateen avait également effectué des repérages à Disneyland et dans plusieurs autres bars gays, selon une source du quotidien californien.

Ces nouvelles révélations n’expliquent pas le geste terrible, dans ce qui est la pire attaque aux Etats-Unis depuis le 11-Septembre. Mais plusieurs facteurs complexes ont pu jouer, et les autorités ont indiqué qu’elles exploraient « toutes les pistes ».