VIDEO. Attentat d'Orlando: Les fusillades et attentats les plus meurtriers aux Etats-Unis

ETATS-UNIS L'attaque terroriste perpétrée à Orlando samedi est l'attentat le plus grave commis aux Etats-Unis depuis le 11 septembre 2001...

M.C. avec AFP

— 

Une bougie et un drapeau américain lors d'un hommage aux victimes d'Orlando, à Atlanta, le 12 juin 2016.
Une bougie et un drapeau américain lors d'un hommage aux victimes d'Orlando, à Atlanta, le 12 juin 2016. — David Goldman/AP/SIPA

Le bilan, sans doute pas définitif, est pour l’instant de 50 morts au moins. La fusillade perpétrée dimanche à Orlando, en Floride, par un tireur qui aurait fait allégeance à Daesh est le plus grave attentat commis sur le sol américain depuis le 11-Septembre. Rappel des principaux attentats liés à la mouvance islamiste et des fusillades les plus meurtrières aux Etats-Unis.

Les fusillades les plus meurtrières aux Etats-Unis depuis 1991.
Les fusillades les plus meurtrières aux Etats-Unis depuis 1991. - John SAEKI Gal ROMA / AFP

 

Les tueries liées à la mouvance islamiste depuis le 11 septembre 2001

  • 2 décembre 2015 : San Bernardino, Californie. 14 morts

Dans cette ville de Californie, un couple lourdement armé ouvre le feu à l’occasion d’un repas de Noël pour des personnels de santé, tuant 14 personnes. Tashfeen Malik, Pakistanaise de 29 ans, et son époux Syed Farook, un Américain de 28 ans, munis de fusils d’assaut et d’engins explosifs, ont ensuite été abattus par la police. Daesh salue les auteurs du massacre qu’il qualifie de « soldats » de son « califat » autoproclamé, sans revendiquer leur action.

  • 16 juillet 2015 : Chattanooga, Tennesse. 5 morts

Mohammad Youssef Abdulazeez, un Américain naturalisé et né au Koweït, attaque un centre de recrutement militaire puis un centre de réservistes de la marine à Chattanooga, dans le Tennessee (sud), tuant cinq militaires avec son fusil d’assaut. Il est abattu par la police. En décembre, le Pentagone et le FBI reconnaissent que l’attaque a été « motivée » par la propagande d’une organisation terroriste étrangère, sans plus de précision, alors que la famille évoquait les troubles mentaux du jeune homme. Daesh a appelé ses partisans à prendre pour cible les militaires américains où qu’ils se trouvent.

  • 3 mai 2015 : Dallas, Texas. Les deux assaillants tués

Le 3 mai 2015, la police abat deux hommes armés qui ont ouvert le feu en banlieue de Dallas, au Texas (sud) près d’un centre abritant un concours de caricatures de Mahomet. Le député néerlandais Geert Wilders, auteur en 2008 d’un film amalgamant terrorisme et islam, était invité. Selon SITE, organisation spécialisée dans la surveillance des sites djihadistes, un homme se revendiquant de Daesh a affirmé sur Twitter que l’attaque avait été perpétrée par deux sympathisants de l’organisation djihadiste.

C’est la première fois que le groupe revendique officiellement une attaque dans un pays occidental. Le ministre américain de la Défense indique que l’attaque semble avoir été « inspirée » mais pas « pilotée » par Daesh.

  • 15 avril 2013 : Boston, Massachusetts. 3 morts

Deux bombes artisanales actionnées par deux jeunes musulmans d’origine tchétchène explosent simultanément près de la ligne d’arrivée du marathon de Boston (nord-est), faisant trois morts et 264 blessés parmi les spectateurs. A l’issue de quatre jours de chasse à l’homme, Djokhar Tsarnaev est arrêté quelques heures après la mort de son frère, tué par la police. Il a été condamné à mort en juin 2015.

  • 5 novembre 2009 : Fort Hood, Texas. 13 morts

Le 5 novembre 2009, Nidal Hasan, un Américain d’origine palestinienne et psychiatre dans l’armée de terre ouvre le feu avec un pistolet semi-automatique dans la base de Fort Hood, au Texas, faisant treize morts et une trentaine de blessés. Il est blessé par une policière d’élite du SWAT à l’issue d’un échange de tirs nourris. Il sera condamné à mort en août 2013.

  • 11 septembre 2001 : New York. 3.000 morts

Quatre avions de ligne sont détournés et deux volontairement précipités sur les tours jumelles du World Trade Center à New York, un autre s’écrase en Pennsylvanie et un autre au Pentagone en banlieue de Washington. Ces attentats, revendiqués par Al-Qaida, font environ 3.000 morts.

Les tours jumelles du World Trade Center à New York frappées par les terroristes le 11 septembre 2001.
Les tours jumelles du World Trade Center à New York frappées par les terroristes le 11 septembre 2001. - CAPTURE EURONEWS/SIPA

 

Les fusillades les plus meurtrières aux Etats-Unis

  • 16 avril 2007 : Virginia Tech (Blacksburg), Virginie. 32 morts

Un étudiant de 23 ans d’origine coréenne tue 32 personnes avant de se donner la mort sur le campus de l’université de Virginia Tech à Blacksburg (Virginie, est).

  • 14 décembre 2012 : Sandy Hook, Connecticut. 26 morts

Un jeune homme tue 26 personnes, dont 20 enfants de CP, dans l’école de Sandy Hook à Newtown (Connecticut, nord-est), avant de se suicider.

  • 16 octobre 1991 : Killeen, Texas. 22 morts

Un homme tue 22 personnes dans un restaurant de Killeen (Texas) et en blesse une vingtaine avant de se donner la mort.

  • 2 décembre 2015 : San Bernardino, Californie. 14 morts

Deux islamistes radicalisés d’origine pakistanaise ouvrent le feu lors d’un déjeuner de Noël à San Bernardino (Californie, ouest), faisant 14 morts et 22 blessés.

  • 20 avril 1999 : Columbine, (Littleton), Colorado. 12 morts

Le 20 avril 1999, à Littleton (Colorado, ouest), deux lycéens ouvrent le feu au lycée Columbine et tuent 12 élèves et un enseignant et blessent 24 autres personnes. Les deux tireurs se suicident sur les lieux du massacre.

  • 20 juillet 2012 : Aurora, Colorado. 12 morts

Le 20 juillet 2012, un jeune homme lourdement armé fait irruption dans un multiplexe d’Aurora (Colorado, ouest) et ouvre le feu sur le public d’une séance de minuit de Batman, faisant 12 morts et 70 blessés. L’auteur de la tuerie, James Holmes, a été condamné en août 2015 à la prison à perpétuité sans possibilité de libération.