Attentat d'Orlando: «Nous allons nous unir pour défendre notre peuple», déclare Obama

TERRORISME Le président des Etats-Unis s’est exprimé après la tuerie qui a fait 50 morts…

Cyril Castelliti

— 

Le 12 juin 2016, Barack Obama s'exprime après la tuerie survenue dans une boîte gay d'Orlando.
Le 12 juin 2016, Barack Obama s'exprime après la tuerie survenue dans une boîte gay d'Orlando. — AFP

Après l’attentat qui a fait au moins 50 morts, selon un dernier bilan, dans une boîte de nuit gay à Orlando, le président américain s’est adressé à la nation. Le visage fermé, Barack Obama a appelé les Américains à s’unir « quelle que soit leur orientation sexuelle ou leur religion ». Face à ce qu’il qualifie de « pire tuerie dans l’histoire des Américains », le président a indiqué mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour connaître « comment et pourquoi » un tel événement a pu se produire.

>> A lire aussi : Suivez la situation en direct

« Un homme rempli de haine »

« Nous sommes en train de recueillir les faits, l’enquête va de l’avant ». À l’heure où le groupe État Islamique a revendiqué l’attaque, le président américain n’a pas donné d’éléments supplémentaires sur le parcours du tueur. « Une chose est sûre s’était un homme rempli de haine » a-t-il sobrement déclaré. Aucune information supplémentaire également sur l’interpellation d’un homme armé se rendant à Gay Pride à Los Angeles. Barack Obama a préféré se concentrer sur un message d’unité en appelant les Américains à « s’unir pour défendre notre peuple »

>> A lire aussi : Le débat politique et sémantique sur «l'islam radical» fait rage

Une fois de plus, le président américain a répété son désir d’encadrer le commerce des armes à feux : « ce massacre est un rappel supplémentaire qui montre à quel point il est facile de se rendre dans une école, une église, un cinéma ou une boîte de nuit pour tirer sur les citoyens. Il faut savoir si l’on veut vraiment être ce genre de pays ». Le regard ferme il a rappelé la volonté du pays de « ne pas céder à la peur » tout en s’adressant à la communauté LGBT : « C’est une journée particulièrement dure pour les Américains lesbiennes, gays, bi et trans » déplore-t-il. Avec compassion, Barack Obama a appelé toute la nation à prier pour donner la force aux familles de « supporter l’insupportable ».