Primaire démocrate: Malgré la victoire définitive de Clinton, Sanders continue (soirée à revivre)

ETATS-UNIS Six Etats votaient ce mardi...

Philippe Berry

— 

Hillary Clinton, la candidate présumée du parti démocrate, remercie ses supporteurs, à New York, le 7 juin 2016.
Hillary Clinton, la candidate présumée du parti démocrate, remercie ses supporteurs, à New York, le 7 juin 2016. — Julio Cortez/AP/SIPA

Hillary Clinton (New Jersey, New Mexico, Dakota du Sud)

Bernie Sanders (Dakota du Nord, Montana)

Californie (44% dépouillé à 8h30): Clinton 59%, Sanders 40%

A lire aussi:

La synthèse de la soirée, avec le sacre de Clinton mais Sanders qui «continue le combat»

8h30 : C’est terminé pour ce live

Il faudra du temps pour connaître les résultats définitifs de la Californie. Sur 44 % des suffrages, Clinton mène 59 % vs 40 % à Sanders. L’écart s’est un peu resserré mais elle devrait quand même s’imposer. On va se coucher en Californie (23h30), bonne journée à tous.

8h00: «Nous continuons le combat jusqu'à la Convention»

So much pour la capitulation attendue. Plus remonté que jamais, Sanders le promet à ses supporteurs: «Nous continuons le combat jusqu'à la Convention. Je ne suis pas mauvais en arithmétique, je sais que cela sera dur mais nous nous battrons pour chaque voix». Selon lui, le «mouvement doit continuer». Bon, en lisant entre les lignes, quelques observations:

  • il sait qu'il ne peut pas gagner, sauf en cas d'inculpation de Clinton, mais il veut garder la porte ouverte
  • il met la pression sur Clinton pour la pousser sur sa gauche et ne pas opérer de virage au centre tout de suite, comme c'est la tradition
  • le moment venu, il fera tout pour battre Trump (et apportera son soutien)
  • il a 74 ans, et il est en mode YOLO

22h50: «Nous ne laisserons jamais Donald Trump devenir président des Etats-Unis»
«Nous ne laisserons pas les républicains contrôler notre gouvernement. Nous ne laisserons jamais Donald Trump devenir président des Etats-Unis». Bernie est remonté.

7h45: Sanders s'adresse à ses supporteurs

22h45, on a cru qu'il n'arriverait jamais. Suspense...

 

7h30: Bernie se fait attendre

Il est 22h30 en Californie et 1h30 à New York, il doit parler à tout instant.

6h40: Obama félicite Clinton et rencontrera Sanders jeudi

C'est la fin de la récré, Obama félicite Clinton «d'avoir remporté assez de délégués pour sécuriser la nomination». Et Sanders obtient un prix de consolation pour avoir «énergisé des millions de démocrates». Le candidat démocrate sera reçu à la Maison Blanche jeudi pour parler de l'avenir, et sans doute organiser une grande réconciliation.

6h30: Sanders devrait parler vers 7h30

Il doit s'adresser à ses supporteurs à Santa Monica, à Los Angeles, vers 22h30 (7h00 à Paris).

6h30: On pourrait ne pas avoir les résultats définitifs en Californie avant plusieurs jours

Il y a beaucoup de vote par correspondance et par procuration, et il faut parfois une semaine. Pour le moment, sur 32% des suffrages, c'est 62.2% Clinton, 36.6% Sanders. Quoi qu'il arrive, Clinton dépassera le majorité absolue des "pledged delegates" (sans avoir besoi des super délégués).

 

5h30: Clinton bien partie en Californie

Certes, ce n'est que sur 14% des suffrages dépouillés mais elle compte pour l'instant 25% d'avance sur Sanders.

4h50: Clinton en position de (vraiment) plier l'affaire ce soir

Elle doit atteindre 2.026 délégués (pour avoir la majorité hors super-délégués). Elle est actuellement à 1.887, elle a donc besoin de 139 délégués en Californie, soit 30% des suffrages. C'est presque dans la poche. Le discours de Sanders va être intéressant.

4h40 : «Trump n’a pas le tempérament pour être président»

Clinton énumère les sorties de Trump sur le juge, contre les Mexicains, les médias, les femmes, les musulmans. A chaque fois, la foule répond par un «BOOOOOUUUUHHH».

4h30: «Un moment historique», selon Clinton

Elle s'adresse à la foule depuis son GQ new-yorkais de Brooklyn. «C'est un moment historique qui appartient à tous les hommes et les femmes qui se sont battus» pour qu'une femme soit un jour candidate à la présidentielle. Clinton tente surtout d'unir les démocrates. «Je veux féliciter le sénateur Sanders pour sa vigoureuse campagne, il a enflammé la passion de millions d'électeurs, notamment chez les jeunes». Puis elle liste tout ce qui rassemble les démocrates. «Je sais que c'est dur quand vous mettez tout votre coeur derrière un candidat (et qu'il perd)» (aka elle est passée par là il y a 8 ans face à Obama).

3h55: Sanders remporte le Dakota du Nord

Mais le pays de Fargo ne lui rapportera pas grand chose avec 18 délégués en jeu, le 3e total le plus faible après l'Alaska et le Wyoming (hors îles et territoires).

3h35: Clinton et l'histoire

Attention Hillary, mieux vaut laisser les autres faire ce genre d'éloges, là ça fait un peu "look at me, look at me".

3h15: Trump promet un discours lundi prochain sur «tous les trucs louches des Clinton»

Pour l'instant, il ressort de vieilles accusations sur des contrats accordés lorsque Bill Clinton était gouverneur de l'Arkansas, et reparle des emails. Mouais, s'il n'a rien de neuf, ça va être compliqué de mettre son adversaire K.O.

3h10: Trump drague les supporteurs de Sanders

Il promet «un vrai changement, pas du changement d'Obama». «Je comprends que j'ai une grande responsabilité et vous allez être fiers de moi», promet-il, avant d'attaquer Hillary Clinton et de s'adresser aux supporteurs de Donald Trump. «Je vous accueille à bras ouverts et je vous promets de de combattre les traités de libres échanges que Bernie a dénoncé». «Cette élection n'est pas républicain contre démocrate, c'est les intérêts spéciaux contre le peuple américain».

2h55: Clinton s'impose dans le New Jersey

Fox News se mouille. Elle flirte avec les 60% sur 12% des voix dépouillées. Bon, cela veut dire qu'elle gagnera environ 60% de 126 délégués, soit 75 contre 51 à Sanders. On attend surtout la Californie, mais il va falloir patienter jusqu'à 5h00.

2h25: Clinton devance nettement Sanders sur le vote populaire

Oublions un instant les maths compliquées des délégués. Pour l'instant, Clinton a obtenu environ 13,5 millions de voix contre 10,5 millions pour Sanders, soit 54% vs 46%. Donc elle est devant en nombre de délégués, de super-délégués, d'Etats remportés et du vote populaiure. Ça fait 4/4 et ça va être compliqué pour Sanders de convaincre les super-délégués de changer d'avis.

2h15: Les bureaux de vote ont fermé dans le New Jersey

C'est le second plus gros prix de la soirée après la Californie, avec 126 délégués. Et les chaînes américaines ne projettent pas encore de vainqueur. Sur 1% des bulletins dépouillés, Clinton devance Sanders d'environ 10% (elle était favorite) mais ça devrait encore pas mal bouger.

Cette fois, c'est promis, c'est presque terminé. Après plus d'un an d'une campagne interminable, la dernière page des primaires se tourne. Et le climat est étrange chez les démocrates. Alors qu'Hillary Clinton a atteint le chiffre magique pour devenir la première femme candidate, elle ne crie pas victoire. La raison: six Etats votent, ce mardi, dont la Californie. Et qu'elle aimerait creuser l'écart avec Bernie Sanders, pour l'obliger à capituler. Mais si ce dernier réalisait une grosse performance, il pourrait tenter de convaincre certains «super-délégués» qui avaient promis leur voix à Clinton de changer d'avis. Bref, la soirée s'annonce cruciale.