Thaïlande: Le «temple aux tigres» abritait des dizaines de bébés tigres congelés

ANIMAUX L’établissement a été fermé par les autorités et les animaux ont été évacués du site…

20 Minutes avec agence

— 

Un tigron dans un zoo de Haiku, en Chine, en 2009.
Un tigron dans un zoo de Haiku, en Chine, en 2009. — CHINE NOUVELLE/SIPA

40 bébés tigres morts un ou deux jours après leur naissance ont été découverts mercredi dernier par la police thaïlandaise. Les faits se sont déroulés lors d’une perquisition au très populaire « temple aux tigres », situé dans la province de Kanchanaburi.

L’établissement a été fermé par les autorités et les animaux ont été évacués du site. Une plainte pour conservation illégale de cadavres d’animaux a par ailleurs été déposée par le département des parcs nationaux du pays contre les moines responsables de l’attraction touristique.

Un vaste trafic de tigres ?

Pour expliquer la triste découverte, le défenseur des droits des animaux, Edwin Wiek, évoque la possibilité d’un trafic lié aux vertus prétendument magiques du tigre, selon les croyances populaires asiatiques.

Comme d’autres, le militant œuvrait pour la fermeture du « temple aux tigres », qui avait pour lui perdu toute dimension spirituelle et permettait avant tout aux visiteurs de prendre des selfies avec les animaux en toute sécurité.

Les responsables nient

Rejetant toute accusation de mauvais traitement sur les animaux, les responsables du temple affirmaient que l’atonie des tigres n’était pas obtenue par des drogues, mais par le dressage.

Quant à la présence de bébés tigres congelés dans leurs locaux, les gérants ont simplement expliqué sur leur page Facebook qu’un certain nombre d’animaux mouraient en bas âge et qu’« au lieu de les incinérer, les bébés morts ont été congelés ». Avant de nier toute rumeur de trafic et de rejeter les accusations de « ceux qui tirent des conclusions trop vite ».