Près de 700 migrants seraient morts en une semaine en Méditerranée

MIGRANTS Parmi eux, une quarantaine d'enfants...

20 Minutes avec AFP

— 

Sauvetage de migrants au large de la Sicile le 27 mai 2016.
Sauvetage de migrants au large de la Sicile le 27 mai 2016. — STR / AFP GUARDIA COSTIERA / AFP

«La situation est chaotique», alerte Federico Fossi, porte-parole du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). Près de 700 migrants, dont une quarantaine d'enfants, qui tentaient de gagner l'Italie auraient trouvé la mort, dans des conditions atroces, au cours de la semaine écoulée dans trois naufrages au large de la Libye, d'après l'ONU et des témoignages de survivants.

>> A lire aussi : Un canot avec 19 migrants chavire en tentant de traverser la Manche

Arrivés dans les ports italiens de Tarente, dans les Pouilles (sud), et de Pozzallo, en Sicile, des survivants ont raconté au HCR et à l'ONG Save the Children comment leur bateau avait fait naufrage jeudi matin dans des conditions dramatiques, après avoir quitté le port de Sabrata en Libye.

«Nous ne saurons jamais leur nombre exact, nous ne connaîtrons jamais leur identité, mais les survivants disent que plus de 500 personnes sont mortes» dans ce naufrage, a écrit sur Twitter Carlotta Sami, une porte-parole du HCR.

80 embarcations recensées en une semaine

Outre ce drame, une centaine d'autres migrants sont portés disparus depuis le naufrage d'une autre embarcation mercredi. La marine italienne a pour sa part annoncé avoir récupéré 45 corps de migrants après un troisième naufrage vendredi.

>> A lire aussi : Cinq morts dans un naufrage saisi par des caméras au large des côtes libyennes

Giovanna Di Benedetto, porte-parole de Save the Children en Sicile, a dit à l'AFP qu'il était impossible de vérifier ces chiffres. Mais les survivants ont affirmé qu'environ 1.100 personnes avaient embarqué à Sabrata, en Libye, mercredi à bord de deux bateaux de pêche et d'un canot pneumatique, selon elle.

Depuis le retour du beau temps, à l'approche de l'été, le nombre des bateaux tentant la périlleuse traversée entre la Libye et l'Italie a fait un bond. Selon l'agence de presse italienne Ansa, quelque 70 canots pneumatiques et dix autres embarcations ont ainsi été recensés au cours de la semaine écoulée.