«Bataille des toilettes»: Onze Etats attaquent en justice l'administration Obama

ETATS-UNIS Pour certains Etats conservateurs, il n’y a d’autre sexe que celui de naissance…

20 Minutes avec AFP

— 

Un panneau à l'entrée de toilettes.
Un panneau à l'entrée de toilettes. — Chameleons Eye/REX Shut/SIPA

Le Texas et dix autres Etats américains ont fait irruption mercredi dans la « bataille des toilettes » qui agite les Etats-Unis. Ils ont en effet décidé de poursuivre en justice l’administration Barack Obama pour ses mesures contre la discrimination des personnes transgenres. Ces poursuites ont été lancées par le procureur général du Texas, Ken Paxton, et dix autres Etats majoritairement dirigés par un gouverneur républicain.

>> A lire aussi: La justice devra trancher dans l'affaire des toilettes fermées aux transgenres

Elles visent une circulaire envoyée le 13 mai par l’administration de Barack Obama à tout le système public de l’enseignement, affirmant que l’accès aux toilettes et aux vestiaires devait se faire selon le sexe auquel un élève s’identifie, et non selon son sexe de naissance.

Dénonciation d’une « expérimentation sociale »

Les plaignants accusent les autorités fédérales de chercher à « transformer les lieux de travail et d’enseignement en gigantesques laboratoires d’expérimentation sociale, en contournant la voie démocratique et au mépris des mesures de bon sens protégeant les enfants et les droits fondamentaux ».

Au Texas se joignent les Etats de l’Alabama, du Wisconsin, de la Virginie occidentale, du Tennessee, de l’Oklahoma, de la Louisiane, de l’Utah et de la Géorgie, plus les autorités éducatives de l’Arizona et le gouverneur du Maine. L’administration fédérale a publié ces directives en réponse à une loi de la Caroline du Nord qui impose aux personnes transgenres d’utiliser au contraire les toilettes en fonction de leur sexe quand elles sont nées.

>> A lire aussi: La Caroline du Nord maintient sa discrimination dans les toilettes publiques pour les transgenres