Disparition du MH370, deux ans après
Disparition du MH370, deux ans après — 20 minutes - Slideshow

DISPARITION

MH370: Les familles «gravement préoccupées» par la fin annoncée des recherches

Moins de 15.000 kilomètres carrés restent à passer au crible sur une zone de 120.000 km carrés...

Des proches des disparus du vol MH370 se sont dit ce lundi « gravement préoccupés » par la fin annoncée des recherches dans le sud de l’océan Indien.

Ce réseau international, baptisé Voice370, a demandé aux pays participant aux opérations menées sous la houlette de l’Australie, à l’avionneur Boeing et à l’Organisation internationale de l’aviation civile d’engager des moyens pour poursuivre les efforts de recherches.

Le chef du bureau australien chargé de la sécurité des transports (ATSB), Martin Dolan vient d’annoncer que celles-ci s’achèveraient vraisemblablement début août.

>> A lire aussi : Les autorités australiennes estiment que l'avion pourrait ne jamais être retrouvé

Une des plus grandes énigmes de l’aviation civile

Moins de 15.000 kilomètres carrés restent à passer au crible sur une zone de 120.000 km carrés déterminée au large des côtes ouest de l’Australie, où l’avion se serait abîmé. Martin Dolan avait ajouté que rien n’indiquait que la zone serait élargie.

>> A lire aussi : Un possible débris de l'avion découvert sur une île de l'océan Indien

« Nous sommes gravement préoccupés par l’achèvement imminent des recherches dans la zone cible actuelle », a déclaré Voice370 dans un communiqué transmis à l’Agence France Presse, selon lequel « il a toujours été dans l’intérêt de tous que cet avion soit retrouvé ».

Australie, Malaisie et Chine, trois des quatre pays ayant perdu le plus de ressortissants dans cette disparition, avaient convenu de mettre fin à la campagne une fois que l’ensemble de la zone de recherche aurait été parcourue, si aucun indice n’était découvert.

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines s’était volatilisé le 8 mars 2014 peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin, avec 239 personnes à bord. Les circonstances et le lieu de la disparition de l’appareil demeurent un mystère.