Le Mexique valide l'extradition du baron de la drogue "El Chapo" vers les Etats-Unis

CRIMINALITÉ Joaquin « El Chapo » Guzman s’était rendu célèbre en s’évadant de prison avant d’être rattrapé par la police mexicaine…

20 Minutes avec AFP

— 

Joaquin «El Chapo» Guzman aux mains de la police à Mexico, au Mexique, le 8 janvier 2016.
Joaquin «El Chapo» Guzman aux mains de la police à Mexico, au Mexique, le 8 janvier 2016. — XINHUA/SIPA

Les autorités mexicaines ont annoncé vendredi valider l’extradition du baron de la drogue Joaquin « El Chapo » Guzman vers les Etats-Unis. Cependant, le narcotrafiquant dispose de 30 jours pour faire appel.

>> A lire aussi: De nouvelles images de l'incroyable évasion d'«El Chapo»

Le ministère « a informé aujourd’hui Joaquin Guzman Loera […] des accords par lesquel le gouvernement du Mexique concède son extradition internationale au gouvernement des Etats-Unis » pour y être jugé, indique le communiqué.

Pas de peine de mort

Le chef du cartel de Sinaloa est poursuivi au Texas « pour les délits d’association délictueuse contre la santé, de délinquance organisée, de possession d’armes, d’homicide et blanchiment d’argent » et en Californie « pour importation et possession de cocaïne en vue de la distribuer », rappelle le ministère des Affaires étrangères. Du lourd donc.

>> A voir aussi: Une vidéo de l'assaut de la planque du baron de la drogue dévoilée

Les autorités mexicaines « ont obtenu de la part du gouvernement américain les garanties suffisantes afin que la peine de mort ne soit pas appliquée » à Guzman, précise le communiqué. La décision du gouvernement mexicain de valider l’extradition du baron de la drogue intervient dix jours après son transfèrement surprise de la prison de El Altiplano, à 90 km de Mexico, vers une prison fédérale de Ciudad Juarez (nord), à la frontière américaine.