Belgique: Une musulmane prend un selfie dans un cortège islamophobe, sa photo devient virale

BUZZ Zakia Belkhiri, 22 ans, a rapidement été félicitée sur les réseaux sociaux pour son courage, et est devenue  « symbole de la lutte contre le racisme » et l'islamophobie...

20 minutes avec agence

— 

Zakia Belkhiri, une musulmane belge de 22 ans, a forcé l'admiration de nombreux internautes sur les réseaux sociaux en faisant des selfies devant une manifestation anti-Islam à Anvers (Belgique) la 14 mai dernier.
Zakia Belkhiri, une musulmane belge de 22 ans, a forcé l'admiration de nombreux internautes sur les réseaux sociaux en faisant des selfies devant une manifestation anti-Islam à Anvers (Belgique) la 14 mai dernier. — Twitter

Elle s’appelle Zakia Belkhiri et est devenue en une semaine la coqueluche des internautes. Le 14 mai dernier, à Anvers, cette jeune musulmane belge de 22 ans se prenait en selfie en tête du cortège d’une manifestation anti-Islam.

La jeune belge voilée fait même le « V » de la victoire

L’instant est fort, immortalisé par le photographe professionnel Jürgen Augusteyns. Si Zakia a posté ses photos sur les réseaux sociaux, ce sont les clichés livrés par Jürgen Augusteyns au site Vice qui ont rapidement fait le tour de la Toile, accompagnés du hashtag #ZakiaBelkhiri.

 

 

 

 

Et à sa grande surprise, Zakia a rapidement été félicitée pour son courage, devenant ainsi un « symbole de la lutte contre le racisme » et l’islamophobie. Il faut dire que sur certaines photos, la jeune belge voilée fait même le « V » de la victoire devant des manifestants.

Un « buzz » fruit du hasard et de l’improvisation

« Je ne m’attendais pas à ce que mes selfies deviennent viraux. Au début, c’était un peu difficile de gérer tout ça mais maintenant je m’habitue et je suis vraiment heureuse d’entendre toutes ces réactions positives ! », a récemment confié Zakia Belkhiri au site Mashable.

Contrairement à la militante antiraciste et désormais icône mondiale Tess Asplund, qui s’était préparée à brandir son poing face à un cortège de 300 néonazis en Suède ce 1er mai, Zakia Belkhiri assure, elle, que ce « buzz » est ici le fruit du hasard et de l’improvisation.

La jeune femme se rendait au Muslim Expo, un salon consacré à la culture musulmane quand, à l’entrée, elle s’est trouvée face à une quarantaine de militants du parti flamand d’extrême-droite Vlaams Belang. Ces derniers arboraient des pancartes et des banderoles islamophobes et scandaient des slogans anti-Islam comme « Non au halal », « Retourne chez toi, Islam » ou « Non au voile ».

La polémique derrière le « buzz »

« C’était vraiment un pur hasard, rien n’était planifié, je ne savais même pas qu’il y avait une manifestation ! En faisant une action non violente, je voulais envoyer un message positif et montrer à ces gens que les musulmans sont des gens pacifiques », a expliqué Zakia Belkhiri, qui a demandé au début du « buzz » en vain aux internautes d’arrêter de partager ses photos.

 

 

Reste alors ces internautes qui ont ressorti des captures d’écran des tweets antisémites de Zakia remontant à 2012. Depuis ce jeudi, ces captures sont partagées par les détracteurs de la jeune belge qui n’aurait, disent-ils, pas toujours fait preuve « d’ouverture d’esprit » et de « tolérance ». Zakia Belkhiri (@rabiosaaloca) semble, elle, avoir disparu de Twitter.